Gona?ves : la f?te de l’ind?pendance totalement oubli?e

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Il est 7h du matin. Les narines sont d?j? servies par l’odeur agr?able d?gag?e par les c?leris et autres ingr?dients de la soupe au giraumon. On est le 1er janvier 2023, date marquant le 219e anniversaire de l’ind?pendance d’Ha?ti.

Peu de partage de souhaits. On dirait que les gens ont peur de prononcer “bonne ann?e”. Comme si cela attirait les vieux d?mons : pays lock, crise politique, ins?curit?.

Aux Gona?ves, la seule tradition qui tient encore est le partage de cette soupe entre voisins et proches. Les gens d?laissent totalement les autres aspects de la f?te.

La cit? de l’ind?pendance s’est r?veill?e morose. La ville est sale, la vente de carburant sur la chauss?e est ? plein r?gime dans la ville. En absence de d?cor et d’ambiance, les d?chets s’imposent dans les rues. Ce jour se passe comme un jour ordinaire.

Les places publiques, embl?me de nos vaillants anc?tres, sont colonis?es de d?chets et d’herbes sauvages.

La ville des Gona?ves se contente de rester passive ? l’occasion de la f?te de l’ind?pendance. Les autorit?s municipales semblent en panne d’inspiration. Depuis 2020, Gona?ves n’a pas pu entendre de discours d’un officiel sur la place Dame.

Le Premier ministre Ariel Henry qui a ?t? ?vacu? en catastrophe l’ann?e derni?re, n’a pas mis les pieds dans la ville pour prononcer son discours.

La ville est d?laiss?e, le conseil municipal est d?missionnaire depuis l’attaque contre l’agent ex?cutif int?rimaire, Ronald Diog?ne, qui a perdu ses investissements dans la ville.

La plus grande place publique de la ville est abandonn?e. Du haut de son estrade, l’empereur Jacques 1er souffre d’un manque de consid?ration. De m?me pour les autres h?ros dont les effigies sont grav?es sur les murs de la place. La place P?tion est ?galement abandonn?e. Peu de personnes fr?quentent nos places en ce jour de f?te nationale.

La place Bouteille, construite en m?moire de Boisrond Tonnerre dont l’histoire raconte que l’acte officiel de l’ind?pendance a ?t? r?dig? par cet ?crivain en ?tat d’ivresse en ce lieu, ressemble ? un cimeti?re.

Dans la cit? de l’ind?pendance, les banderoles pour annoncer que nous c?l?brons le 219e anniversaire de l’ind?pendance sont rares.

Cet homme assis sur la place D’Armes des Gona?ves se plaint de la situation. “Je me souviens comme si c’?tait hier quand ma tante m’a fait venir saluer Dessalines sur cette place. Je le faisais par ignorance. J’avais vu des gens rire de moi. Maintenant la place est abandonn?e. Dessalines m?ritait mieux”, a-t-il l?ch?.

La tradition de f?te de l’ind?pendance semble oubli?e. Chaque ann?e, les Gona?viens passent un trait sur cette date symbolique. Il ne reste que la tradition de la soupe de l’ind?pendance.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.