G?raldo Saint-Armand per?oit la pr?carisation de la vie des masses comme une source d’ins?curit?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

<>, est le titre d’un ouvrage, paru en 2021 et sign? G?raldo Saint-Armand, d?tenteur d’un master en droit-?conomie-gestion de l’Universit? Lumi?re Lyon 2. Ce livre sera ? la port?e des fervents lecteurs qui veulent se le procurer ? travers le site Internet www.livresenfolie.com et durant le d?roulement de l’?v?nement, le 16 juin prochain. Dans cet ouvrage de plus de 280 pages, l’auteur ?tablit le lien entre la pr?carit? de la vie des masses et l’ins?curit?. G?raldo Saint-Armand n’a pas manqu? d’analyser le comportement des ?lites de la soci?t? dans leurs rapports avec les masses. L’insouciance et l’indiff?rence sont les mots utilis?s par l’auteur pour montrer comment les dominants de la soci?t? manquent d’?gard envers les masses.

<>, ?crit G?raldo Saint-Armand, ajoutant que l’Etat ha?tien, comme institution sociale, tire ses racines dans la politique d’indiff?rence que les ?lites ont entretenue ? l’?gard des masses.

Pour Edelyn Dorismond, professeur de philosophie au Campus Henry Christophe de Limonade, qui pr?face ce livre, les politiques ?conomiques et publiques, toutes les politiques culturelles et sociales ne seront que la mise en oeuvre du grand dispositif rem?ch? ou recycl? au besoin des ?lites subalternes, ext?rioris?s, auxquelles on a abandonn? l’?conomie de la marge : la contrebande, la corruption, outranci?re, la sous-traitance, la sous-culture… Il estime que G?raldo Saint-Armand dans cet ouvrage se propose de d?busquer l’Etat ha?tien et ses ?lites pataugeant dans des eaux primordiales o? la violence n’est pas encore saisie par le droit…

G?raldo Saint-Armand voit la pr?carit? des masses sous plusieurs angles : la pr?carit? mat?rielle et spirituelle ; la pr?carit? des habitats et du syst?me sanitaire de la population ha?tienne ; la pr?carit? par rapport au travail ; la pr?carit? structurelle ? la souffrance collective. <>

<>, c’est aussi un plaidoyer fait par l’auteur en faveur d’un refus radical des conditions politiques subalternisantes. <>, soutient G?raldo Saint-Armand.