Grand’Anse/Seisme: toujours pas de structures adequates pour accueillir les eleves des ecoles publiques

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le tremblement de terre qui a ravage le departement de la Grand’Anse le 14 aout dernier a aggrave la situation des eleves des ecoles publiques qui etait deja tres inquietante bien avant cette tragedie. Ces ecoles sont gravement touchees, dont certaines structures totalement detruites. La majorite de ces eleves continue de suivre les cours dans des espaces dont la rehabilitation ou la reconstruction tarde encore.

Au centre-ville de Jeremie, a la rue Abbe Huet, le batiment logeant l’ecole nationale Pressoir Jerome est l’un des plus touches. Sur la facade de l’edifice, on pouvait constater des fissures sur les murs qui risquent de s’effondrer.

<>, a rapporte la directrice de l’ecole nationale de Pressoir Jerome, Mme Philippe Mezile.

<>, a-t-elle ajoute.

<>, a fait savoir la directrice, comme un appel a l’aide.

Les centaines d’eleves de cet etablissement, apres decision de la direction departementale, continuent de suivre les cours a l’ecole adventiste de Jeremie.

L’ecole nationale de Catherine Flon a ete endommagee par le tremblement de terre. Sise a la rue Destinville Martineau, elle loge aussi l’ecole nationale Edner Etienne, n’a non plus ete rehabilitee, ni meme equipee pour accueillir les apprenants.

Interroge par Le Nouvelliste, le directeur de l’ecole nationale de Catherine Flon, M. Louis Frantz Marie, a expose la situation : <>.

<>, s’est-il desole.

Par ailleurs, une commission interministerielle a ete mise en place par le ministere de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), le 6 septembre dernier, laquelle devait se pencher sur les problemes lies a la reouverture des classes 2021-2022 dans les departements les plus touches par le tremblement de terre du 14 aout 2021. Force est de constater qu’aucune realisation n’est entreprise encore jusqu’a present.

Entre-temps, les eleves des ecoles privees ont repris le chemin de l’ecole. Meme si les espaces des ecoles publiques qui ont ouvert leurs portes laissent perplexe compte tenu de la necessite d’un environnement sain dans lequel les eleves devraient apprendre.

A noter que, selon un rapport de la Direction de la protection civile, date du 4 septembre 2021, 171 ecoles publiques et privees ont completement ete detruites dans le grand Sud et 566 autres endommagees.