Greve dans les hopitaux publics : la recurrence d’un probleme mal aborde

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Des conditions de travail inacceptables, un salaire asphyxie par l’inflation galopante et d’autres problemes structurels. Environ 15 jours apres le debut d’une <>, la presidente du syndicat des travailleurs en sante a l’Hopital de l’Universite d’Etat d’Haiti (HUEH), Evelyne Fremont, estime que l’hopital de l’Universite d’Etat d’Haiti n’est pas la priorite des autorites.

<>, denonce Evelyne Fremont. Entre-temps, les travailleurs, furieux apres la rencontre avec les autorites sanitaires, ont barricade la rue Saint-Honore. Ils clament haut et fort que la levee de la greve depend des autorites desormais.

Sur la liste des revendications, selon Evelyne Fremont, figurent 19 mois de carte de debit, un ajustement de salaire et l’amelioration des conditions de travail.

De son cote, la directrice executive de l’HUEH, le Dr Jessie Colimon Adrien, souligne que ces revendications vont au-dela du pouvoir de la direction de l’hopital. <>, fait savoir le Dr Jessie Colimon Adrien.

Une source du MSPP requerant l’anonymat ajoute cependant que les travailleurs de la sante a l’HUEH doivent faire preuve de comprehension pour ne pas entrer dans un cycle de revendications sans fin. <>, rapporte cette source du MSPP.

Dans la foulee, en debut de semaine, les personnels de l’hopital universitaire Justinien desservant le grand Nord sont entres en greve. <>, se desole un resident a l’hopital universitaire de Justinien.

Qu’a cela ne tienne, des residents du service de maternite a l’hopital universitaire de la Paix menacent d’entrer en greve cette semaine. Depuis la derniere greve des residents lancee le 28 mars 2016, les hopitaux universitaires sont pratiquement sous pilotage automatique. Aucune reflexion n’a ete engagee en vue de trouver une solution durable a la crise recurrente des hopitaux publics en Haiti.

Apres environ six mois de greve, c’est le president Jocelerme Privert lui-meme qui etait oblige de prendre les renes des negociations. <>



Il a fallu attendre 183 jours, soit 2 mois apres les declarations du president Privert, pour la reouverture des hopitaux universitaires publics. Depuis, aucune solution durable n’a ete envisagee, meme pas la finalisation de la reconstruction de l’HUEH.

Feu Maurice Mainville, directeur executif de l’HUEH d’alors, avait predit l’effondrement des hopitaux universitaires dans une decennie si l’Etat n’acceptait pas de s’engager dans une vraie reforme.

Pour lui, les greves etaient la partie emergee de l’iceberg. <>, avait declare le Dr Maurice Mainville dans une entrevue donnee au Nouvelliste en juin 2020.

<>, avait-il propose dans un document de reforme.

Pour y parvenir, l’ex-directeur executif de l’HUEH avait propose un ensemble d’axes strategiques prioritaires, en commencant par une loi-cadre. <>

A la phase de mise en oeuvre, le Dr Mainville avait signale quatre conditions prealables pour commencer la reforme :

<< 1) l'autonomie de gestion des hopitaux avec des organes de decision incluant les differentes parties prenantes et des organes d'execution ainsi que les mecanismes de controle administratif, financier et professionnel ;

2) la rationalisation de la gestion des ressources humaines avec un statut specifique du personnel de sante fonctionnaire ainsi que les aspects d’incitation a l’abandon des antivaleurs ;

3) le financement effectif du systeme hospitalier : un budget adequat, un decaissement effectif des budgets de l’Etat votes, l’organisation d’une caisse de solidarite, le developpement de l’assurance-maladie et autres mecanismes ;

4) developpement du leadership au niveau du MSPP pour piloter la reforme hospitaliere notamment en termes de budget, d’appui institutionnel, et d’exigence des resultats pour chaque etablissement des soins de sante.>>

Aussi, avait-il souligne, tant que les hopitaux publics a vocation universitaire ne seront pas reformes, le systeme de sante haitien ne pourra pas repondre aux besoins de la population. La Covid-19 a precipite beaucoup d’interventions conjoncturelles.