Gr?ve de syndicats de transport, les activit?s une nouvelle fois paralys?es ? Port-au-prince

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Au niveau de la route de Delmas, de Nazon, de Bourdon, de Lalue de G?rald-Bataille, entre autres, les rues ?taient pratiquement vides. Par ailleurs, au niveau de l’intersection la route de Delmas et Delmas 30, des individus ont dress? des barricades de pneus enflamm?s et lanc? des pierres en direction de quelques motards. Quelques centaines de manifestants ont ?t? remarqu?s en milieu de journ?e au niveau de Ma?s-G?t?. Il n’y a pas eu d’incidents majeurs signal?s.

Pourtant, dans la commune de Carrefour, au sud de Port-au-Prince, plusieurs milliers de personnes sont descendues dans les rues pour protester contre la d?cision du gouvernement d’augmenter le prix du p?trole ? la pompe.

Le journal a observ? un renforcement des patrouilles polici?res dans les rues de la capitale. En plus des points fixes, des agents de l’ordre de diff?rentes unit?s sp?cialis?es de la Police nationale d’Ha?ti ont ?t? constat?s.

Le syndicaliste Mehu Changeux de l’Association des propri?taires et chauffeurs d’Haiti (APCH) qui a support? le mot d’ordre de gr?ve lanc? par le Front Unifi? des Transporteurs et des Travailleurs d’Ha?ti (FUTRAH) se dit satisfait de cette premi?re journ?e. <>, a d?clar? Mehu Changeux en interview au journal ce lundi apr?s-midi.

Depuis l’annonce du gouvernement d’ajuster le prix du p?trole, les stations d’essence sont totalement hors service. Le parc industriel de Caracol qui emploie plus de 12 500 personnes ferme ses portes ce dimanche 25 septembre ? cause de l’?puisement des r?serves carburant de sa centrale ?lectrique, a appris Le Nouvelliste.

L’Association des professionnels du p?trole (APPE) a appel? l’Etat ? rendre accessible le terminal de Varreux pour que les stocks, en quantit? suffisante actuellement, puissent avitailler tous les stations-services avant de pouvoir les rouvrir avec les nouveaux prix, afin d’?viter qu’elles ne soient prises d’assaut et/ou d?truites, peut-on lire dans une lettre du pr?sident de l’APPE, Randolph Rameau, au ministre de l’Economie et des Finances, Michel Patrick Boisvert, le 22 septembre 2022.

<>, selon cette correspondance.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.