Haitian compas festival jour-2, bravo ? Ka?, Harmonik et Roody Roodboy

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les diff?rents groupes et artistes pr?sents sur le line-up de la deuxi?me journ?e du Haitian Comaps Festival de Miami ont r?pondu aux attentes du public. Durant plus de 5 heures d’horloge, devant une assistance inf?rieure ? celle de samedi, Djapot, Kennyway, Roody Roodboy, Kai, Vag Lavi, Harmonik, Enposib et Nu Look ont fait danser le public et mis une ambiance de tonnerre au <>. Contrairement au jour-1, aucune prestation n’a ?t? d?cevante. Au contraire. Les formations musicales ont aussi dispos? d’assez de temps pour se mettre le public dans la poche.

Djapot a ?t? le premier groupe ? gravir le podium. Le lead vocal du groupe, Pedroforce, a profit? de son temps pour confirmer au public qu’il m?rite le <> dont il b?n?ficie en ce moment. Accompagn? ?galement de la chanteuse Esther Surpris, Djapot a mis l’assistance en app?tit, avant de c?der la place ? la bande ? Kenny Desmangles. Ce dernier, ex-lead vocal de Zenglen et de 509, a pari? sur des interpr?tations du live <> de Tabou Combo et la chanson <> de New York All Stars.

Apr?s Djapot et Kenny Way, et quelques minutes d’interlude, Roody Rooboy a fait son entr?e sur sc?ne. La prestation du <> a prouv? que sa qualit? de b?te de sc?ne ne souffre d’aucune an?mie. Costume et baskets rouge, t-shirt, casquettes et pantalon noirs, Roody Roodboy et ses troupes ont ?grain? les hits, en parfaite harmonie avec son public.

Roody Roodboy a certes fix? la barre tr?s haute, mais n’est pas parvenu ? inqui?ter la formation Kai. Emmen? par un Richard Cav? des grands soirs, le groupe a prouv? pourquoi il a re?u les distinctions <>, <> et <>. En 20 minutes, Richard Cav? et une foule totalement acquise ont pass? en revue les diff?rents hits de l’album <> avant de conclure sur la chanson ? succ?s <> de Carimi. Ce fut ensuite le tour de Vag Lavi. Tr?s cot? dans la diaspora, ce dernier a ?t? comme un poisson dans l’eau sur la sc?ne, mais sa prestation ne marquera malheureusement pas les esprits.

Harmonik, Enposib , et Nu Look ont successivement occup? la sc?ne durant les derni?res minutes du festival. Harmonik a pris le soin de pr?parer son show pour se d?faire de la mauvaise r?putation selon laquelle le live n’est pas leur point fort. Une bonne note pour les poulains de Rodney Noel, qui, gr?ce aussi, ? la pr?sence d’une Anie Alerte admirable ont conquis le public. Entre show de danse, un message fort pour dire “Aba Kidnaping”, une douche m?morable pour les festivaliers qui s’?taient amass?s au devant de la sc?ne, Harmonik, s’est d?marqu? du lot pour cette 24e ?dition.

La tache n’a pas ?t? difficile pour Medjy et sa clique pour mettre les spectateurs en liesse. Prestation simple et basique pour Enposib, chouchou du public, certes mais sans aucunes ?pices.

De son c?t?, le maestro Arly Larrivi?re a sorti la grosse artillerie pour prouver ? qui veut l’entendre que son groupe peut faire autant dans les festivals que dans les studios. King Arly a tenu son rang. Le maestro abandonne d?finitivement le clavier pour se muter en un v?ritable <>. Il s’est m?me offert un bain de foule ? la fin de sa prestation. Devant un mince public acquis ? sa cause, Nu-Look, ?gal ? lui-m?me, ? fait danser ceux qui ?taient rester pour le voir.

Pour la deuxi?me journ?e du festival, les groupes ont ?t? ? la hauteur de leur r?putation. Des prestations ?normes pour une faible affluence. Le grand public des beaux jours, en effet, n’a pas ?t? au rendez-vous.