Ha?ti a peut-?tre de mauvais amis, mais il n’en a pas d’autres

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ce lundi, la tentative sectorielle de r?ouverture des classes qui s’annon?ait n’a pas eu lieu. Certaines ?coles loin des grandes villes ont continu? ou ont commenc? les cours, mais le gros des ?l?ves sont rest?s ? la maison.

Les conditions ne sont pas remplies. Les carburants sont toujours rares et chers et cela p?se sur toute la vie dans chaque cit?. L’ins?curit? est intacte. La libre circulation des biens et des personnes est impossible. Le pays n’a pas encore la t?te ? l’?cole.

Nous br?lons encore des jours sans construire l’avenir et nous nous pr?parons encore plus ? nous jeter dans les bras de nos amis pour nos plus simples besoins.

Un pays o? les enfants ne vont pas ? l’?cole, o? l’universit? ne produit pas de la connaissance sur les plus simples probl?mes o? tout centre de formation est ferm? ne peut ?tre qu’esclave de la chance ou de la d?veine.

Ha?ti se plaint de ses amis. Des Ha?tiens maudissent ceux qui nous viennent en aide. Personne ne veut cependant s’atteler ? chercher le droit chemin tout seul.

Les ?tats-Unis retirent des visas, annoncent de nouvelles sanctions, travaillent sur des r?solutions ? l’ONU, finiront par intervenir ou ? financer une action en Ha?ti. Cela para?t peu o? trop pour beaucoup mais personne ne propose d’alternative. Personne ne propose mieux.

Des mois que la recherche de solutions ha?tiennes aux probl?mes ha?tiens d?fraie la chronique. Qu’en est-il sorti ?

Entre 1991 et 1994, entre 2002 et 2004, le pays avait connu pareille situation. A chaque fois, les porteurs des solutions ha?tiennes ne r?vent que de statu quo ou de prendre purement et simplement la place de ceux qu’ils d?noncent. Rien de plus.

Pour ce nouvel ?pisode, le projet est le m?me. Rien de plus.

Ha?ti n’a pas les meilleurs amis au monde. Il a m?me de mauvais amis. Il n’en a cependant aucun autre. Quels sont les pays qui se proposent actuellement pour nous aider et quelles solutions avancent-ils ? Rien.

Il y a le risque qu’encore une fois rien de bon ?merge ou que des responsables ha?tiens gaspillent toutes les opportunit?s. Il y a m?me le risque que nos amis soient de mauvaise foi ou qu’ils nous veulent le pire. Pour toutes ces raisons nous devrions nous d?p?cher de prendre la main. Rien ne se passe.

Ha?ti est tout seul. Avec une multitude de beaux parleurs qui n’ont pas invent? l’eau chaude et qui sont incapables de mettre enceinte une bonne id?e.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.