Ha?ti: Les USA et le Canada travaillent ? sanctionner les gangs et ceux qui les financent

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Les Etats-Unis et le Canada, avec le soutien d’autres pays de la communaut? internationale, travaillent sur des instruments juridiques en vue de sanctionner les gangs et leurs financiers, ? l’origine de l’aggravation en Ha?ti d’une crise de carburant sur fond de crises humanitaire, s?curitaire, ?conomique et sociale.

C?t? am?ricain, il y a la proposition de loi de 2022 sur la transparence de la collusion criminelle en Ha?ti. Elle est ax?e sur les puissants gangs de rue ha?tiens et exigerait “une nouvelle enqu?te f?d?rale et un rapport sur les personnes et organisations politiques et ?conomiques soutenant les activit?s des gangs criminels en Ha?ti >>, peut-on lire dans le Miami Herald.

Le repr?sentant Val Demings, un d?mocrate candidat au S?nat des ?tats-Unis en Floride qui repr?sente actuellement le 10e district du Congr?s de l’?tat, pr?voit d’introduire la l?gislation cette semaine ? la Chambre des repr?sentants. “Cette nouvelle l?gislation nous aidera ? identifier les mauvais acteurs derri?re l’anarchie en Ha?ti et ? leur demander des comptes”, a d?clar? M. Demings.”

Le mois dernier, l’administration Biden a fait pression pour que le Conseil de s?curit? des Nations unies adopte une r?solution visant ? ?tablir un nouveau cadre pour les sanctions internationales ? l’encontre des chefs de gangs ha?tiens et de ceux qui leur fournissent des armes et un soutien financier. Le texte propos? a ?t? communiqu? mardi par les ?tats-Unis aux membres du Conseil de s?curit? ? New York, qui devront finalement l’approuver. Le focus est aussi mis sur ceux qui financent les gangs.

Ce qu’il y a de plus urgent : n?gocier une tr?ve humanitaire pour mettre fin au blocage du terminal de Varreux, ? Cit?-Soleil, signale la cheffe de la diplomatie du Canada, M?lanie Jolie dans un entretien depuis la capitale p?ruvienne, peut-on lire dans La Presse, un journal canadien.

<>, regrette-t-elle.

En plus de perturber les activit?s quotidiennes, l’absence de carburant qui s?vit au pays emp?che les h?pitaux et ambulances de fonctionner normalement, en plus de forcer les entreprises de traitement et de distribution d’eau ? interrompre leurs activit?s.

C’est la bande criminelle de Jimmy Ch?rizier, alias Barbecue, chef du gang criminel G9, qui est derri?re ce blocus portuaire. Et c’est ce genre de personne – il est d?j? sanctionn? par Washington – que l’on voudrait frapper de sanctions, tant que faire se peut.

Les ?tats-Unis et le Mexique ont concoct? une r?solution qui est actuellement ? l’?tude au Conseil de s?curit? des Nations unies. Elle pourrait ?tre mise aux voix le 21 octobre.

<>, soutient la ministre Joly, sans vouloir s’avancer sur le type de personnes ou d’entit?s qui pourraient se retrouver sur une liste canadienne.

<>, encha?ne-t-elle.

Il y a toujours ?videmment en trame de fond l’enjeu de la gouvernance. Le premier ministre Ariel Henry, qui est premier ministre int?rimaire depuis que Jovenel Mo?se l’a d?sign?, deux jours avant son assassinat, le 7 juillet 2020, gouverne ? coups de d?crets. C’est lui qui a mis le feu aux poudres en supprimant les subventions aux prix du carburant.

Interrog? pour savoir si le Canada reconna?t la l?gitimit? d’Ariel Henry, la ministre des Affaires ?trang?res ne s’aventure pas ? r?pondre directement ? la question : <>. Mais chose certaine, <>, et il faut en arriver ? <>, insiste-t-elle.

Roberson Alphonse Avec Miami Herald et La Presse

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.