Ha?ti parle d’?ducation et de protection de la petite enfance en Ouzb?kistan

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Plus de 1 500 d?l?gu?s de 150 pays, dont Ha?ti, ont pris part ? Tachkent au deuxi?me sommet mondial sur l’?ducation et la Protection de la petite enfance, tenu sur le th?me <>. Ha?ti a ?t? repr?sent?e par Nesmy Manigat, ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle. A travers cette conf?rence mondiale, les leaders du monde entier ont ?chang? sur l’intensification des programmes et des innovations ?prouv?s en mati?re d’?ducation et protection de la petite enfance (EPPE) dans toutes les r?gions et tous les pays. Selon Nesmy Manigat, c’?tait <>, car ce groupe d’?ge (0-8 ans) n’?tait pas une pr?occupation pour le monde depuis tr?s longtemps, que ce soit au niveau de l’aspect ?cole, de la sant?, de la nutrition, de l’encadrement socio-affectif, ?motionnel… <>, fait remarquer l’Unesco.

Aux termes des assises, les d?l?gu?s des diff?rents pays ont <>. Dans la <>, il est demand?, entre autres, ? chaque Etat de consacrer au moins 10% du budget de l’?ducation ? la section pr?scolaire. La question de <> a ?t? aussi abord?e, car il y a surtout des monitrices au pr?scolaire ? travers le monde. Les gouvernements ont aussi un r?le ? jouer car la section pr?scolaire est surtout prise en compte par le priv?.

En Ha?ti, la situation est beaucoup plus complexe, car cette conf?rence s’est tenue alors que l’ann?e acad?mique 2022-2023 peine ? d?marrer, plus de deux mois apr?s la date officielle de la rentr?e des classes – report?e puis bloqu?e ? cause des turbulences sociopolitiques li?es particuli?rement ? une crise de carburant. Outre les probl?mes d’?ducation et de protection, les enfants ha?tiens font face ? d’autres difficult?s. <>

Plusieurs milliers d’enfants n’ont pas encore repris le chemin de l’?cole cette ann?e. Des ?coles en province commencent ? accueillir leurs ?l?ves cette semaine, le ministre esp?re que les grandes villes et la capitale emboiteront le pas avec la distribution des produits p?troliers qui a repris depuis le samedi 12 novembre. << Le MNFP a ouvert les ?coles depuis le 3 novembre, mais la situation sociopolitique, l'ins?curit? et la raret? de carburants rendent les ?coles dysfonctionnelles, a expliqu? le ministre. Le MENFP n'a pas ch?m? pour autant. Il est rest? extr?mement actif ? travers les directions d?partementales, les inspecteurs… Moi personnellement, j'ai particip? ? plusieurs rencontres avec la soci?t? civile, les syndicats d'enseignants, des associations du secteur priv?.

Le minist?re suit de pr?s la distribution des produits p?troliers qui a repris. Nous ne pouvons pas dire que nous sommes satisfaits de la situation actuelle, mais nous constatons une reprise graduelle des activit?s scolaires, surtout dans les villes de province >>, a dit le ministre, pr?cisant que <>

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.