Insecurite : l’ANMH appelle a un reveil citoyen

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’Association nationale des medias haitiens (ANMH) a realise, dimanche 3 avril, une emission speciale sur l’insecurite intitulee <> . Durant plus de 5 heures et sur le plateau de Tele Pacific, les journalistes Roberson Alphonse, Marie Raphaelle Pierre, Wendell Theodore et Jean Monard Metellus ont anime plusieurs panels sur lesquels sont intervenus des specialistes, des leaders communautaires, des hommes d’affaires, des responsables d’organisation des droits humains. Cette emission speciale a ete diffusee en multiplex sur les organes de l’ANMH et d’autres medias partenaires a Port-au-Prince et dans les villes de province. Le president de l’ANMH, Jacques Sampeur, a explique que cette initiative est un cri d’alarme lance par les medias haitiens. <>, a appele le proprietaire de Radio Antilles.

Herold Jean Francois, membre du conseil de l’ANMH, a explique que cette emission speciale a pour objectif de provoquer un reveil citoyen. Le PDG de radio Ibo deplore que le pays soit aujourd’hui la parfaite illustration de l’etat de nature. <>, estime M. Jean Francois.

La journaliste Lilianne Pierre Paul, egalement membre du conseil de l’ANMH, est aussi intervenue a l’emission. Mme Pierre Paul s’est penchee sur les causes profondes de la situation dans laquelle se trouve le pays aujourd’hui. <>, a declare la voix de <>. De l’avis de Mme Pierre Paul, ce que le pays vit actuellement est le resultat d’un probleme beaucoup plus profond. <>, a-t-elle fait savoir.

L’emission speciale comprenait en plusieurs panels. Jocelyne Colas Noel Directrice de C-JILAP et Me Gedeon Jean du CARDH ont fait le point sur la situation de l’insecurite en Haiti. Les 2 intervenants ont presente des statistiques sur les homicides, notamment les morts violentes, les enlevements, les lieux d’enlevement et de sequestration des victimes, etc. Selon Jocelyne Colas Noel, la C-JILAP a repertorie 664 homicides en 2021. Parmi ces homicides, a-t-elle detaille, 590 l’ont ete par balle. Selon elle, aucun de ces homicides n’a fait l’objet d’une procedure judiciaire aboutie. Pour sa part, Gedeon Jean a indique que son organisation a denombre 225 cas d’enlevement pour le premier trimestre de 2022. Au cours de la meme periode, en 2021, 142 cas ont ete recenses. Soulignant que ces chiffres ne sont que des indications, Me Jean conclut toutefois que les donnees montrent une hausse des cas d’enlevements cette annee.

Abdonel DOUDOU, directeur executif de Jurimedia, a fait une presentation sur une enquete realisee par l’Observatoire citoyen pour l’institutionnalisation de la democratie (OCID). Selon le resultat de cette enquete, 62% de la population identifie l’insecurite comme le plus grave probleme du pays. Pour sa part, Marie Yolene Gilles de la Fondation Je Klere a presente une cartographie des groupes armes dans le pays. En 2019, Mme Gilles avait evoque l’existence de 23 foyers de gangs. Selon elle, la realite a largement evolue puisqu’a l’epoque on ne prenait pas en compte les foyers de groupe <>, des foyers qui evoluent a Merger et de Gressier et ceux a Laboule.

Deux panels ont ete consacres a l’impact psychologique de l’insecurite. Les specialistes Beatrice Turnier Dalencour, Ronald Jean-Jacques, Dr Cassandra Lafalaise et Caroline Hudicourt ont ete les intervenants a ces deux tours de table. Le professeur d’universite et sociologue Jacques Jean Vernet a repondu a la question <>. L’economiste Kesner Pharel a ete interroge sur ses observations autour de l’evolution du budget de la PNH durant la derniere decennie. M. Pharel a dit constater que la part allouee a l’investissement est tres negligeable, contrairement aux depenses de fonctionnement. Le maire de Carrefour Jude Edouard Pierre est intervenu sur les consequences de la guerre des gangs a Martissant sur les finances de sa municipalite. Selon lui, les recettes fiscales ont diminue de 63% alors que de nombreuses entreprises ont mis la cle sous la porte.

Les hommes d’affaires Pierre Leger et Valery Numa ont ete interroges sur l’impact de l’insecurite sur l’economie dans le Sud. Marie Alice Belizaire, Notaire et signataire de la petition des organisations de la societe civile a ete interrogee sur cette initiative. Rosie Auguste du RNDDH a aborde la question de l’impunite qui constitue l’une des causes majeures de l’insecurite. Des reportages realises par differents medias de l’ANMH sur l’insecurite ont ete diffuses au cours de l’emission. Les organisateurs ont egalement diffuse une entrevue realisee par Roberson Alphonse avec une survivante d’un viol collectif et de kidnapping. En une dizaine de minutes, la victime, dont la voix a ete modifiee, a raconte son calvaire, ses traumatismes apres le drame, et son relevement. Elle a conclu l’entrevue en demandant aux gens de ne pas perdre espoir.