Joseph Lambert, l’homme circonstancie

L’apres-Jovenel Moise s’apparente, a plusieurs egards, a une boite de Pandore ou plus vraisemblablement aux portes de l’enfer. Tout cela pour faire ressortir la complexite deroutante de la situation de crise qu’Haiti est en train de vivre une fois de plus. Definitivement les fins de mandat Tet Kale sont epouvantables. En 2016, n’etait le savoir -faire remarquable du president provisoire Jocelerme Privert, le pays, meurtri et plus que divise, aurait sombre dans une quatrie…