Josephine Baker et Haiti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

On est en 1934. 19 ans depuis qu’Haiti est en train de vivre sa premiere occupation americaine. A des kilometres de nos frontieres, la star montante de l’epoque, s’etant toujours devouee a la lutte antiraciste, Freda Josephine McDonald, a.k.a Josephine Baker, fait un clin d’oeil au pays de Dessalines. Dans le film <> du realisateur Marc Allegret, la militante noire chante son attachement au pays.

<>, chante celle qui deviendra la sixieme des rares femmes, a etre pantheonisee.

Questionne sur une eventuelle visite de Josephine Baker en Haiti, l’historien haitien Georges Michel croit que <>, mais doute qu’elle aurait pu s’y produire.

Dans le film <>, Josephine Baker incarne le personnage du meme nom. Zouzou, une orpheline metisse adoptee par le pere Mele, qui s’occupe d’une baraque foraine a Toulon. Pour payer les frais du proces de son frere adoptif Jean, Zouzou accepte de se produire sur la scene des <>, remplacant au pied-leve l’ombrageuse vedette, Miss Barbara, dont les caprices font le desespoir du directeur. Son passage sur scene sera un succes.

Dans sa filmographie, l’actrice compte d’autres films comme : La folie du jour, La revue des revues, La sirene des tropiques, Pincesse Tam Tam, Moulin rouge, Fausse alerte, entre autres.