Journée internationale des migrants: le GARR sollicite la participation de tous pour combattre ce phénomène

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

À l’occasion de la journée internationale des migrants, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) sollicite la participation de tous pour combattre ce phénomène.

Ce lundi 18 décembre 2023 marque la célébration de la journée internationale des migrants. En cette occasion, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés (GARR) a sollicité la participation de tous en vue de combattre ce phénomène qui ne cesse de prendre du terrain à travers le monde, surtout en Haïti.

La Coordonatrice du GARR, Katia Bonté, prenant la parole lors d’une conférence-débat organisée en vue de commémorer la journée a souligné que de janvier à novembre 2023, un total de 492 140 ressortissants haïtiens sont rentrés au pays en provenance de la République Dominicaine, une quantité répartie en 224 614 personnes rapatriées, 216 030 retours spontanés, 51 496 refoulés, parmi eux figurent 8 147 femmes enceintes et 16 813 mineurs non-accompagnés.

Au cours de cette activité commémorative, le Groupe d’Appui aux Rapatriés et Réfugiés a procédé à l’inauguration d’une Bibliothèque et d’un espace appelé “GARR A VOUS”. Toujours selon Katia Bonté, cet espace sera réservé aux débats à caractère intellectuel en vue de trouver une solution à la pratique à travers laquelle l’on ne cesse de violer les droits des migrants. “Pour arriver à éliminer le phénomène de migration forcée, il faut la participation de tous” souligne Mme BONTÉ.

La Journée des migrants a été proclamée par l’Assemblée générale le 4 décembre 2000 à travers la résolution A/RES/55/93. Cette journée commémore l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous les travailleurs migrants et des membres de leur famille. Il faut souligner que pour cette année, le thème retenu par l’Organisation des Nations-Unies en vue de marquer la célébration de cette est “agis aujourd’hui”.

À lire aussi :

Pari réussi pour la première édition du Salon du livre de Port-au-Prince au Centre Culturel Caraïbes