Journée mondiale du sida: le gouvernement se dit déterminé à son engagement pour l’élimination du VIH d’ici 2030

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le gouvernement célèbre la journée mondiale du sida et parle de son engagement pour l’élimination du VIH d’ici 2030.

Le premier ministre Ariel Henry avec les acteurs du travaillant dans le secteur de la prise en charge des patients atteints du VIH-Sida ont organisé une cérémonie pour marquer la journée mondiale du sida. Selon le chef du gouvernement il s’agit d’une « occasion importante pour réfléchir sur les progrès accomplis, mais aussi pour envisager l’avenir avec détermination. »

M. Henry qui parle de renouvellement de l’engagement du pays à lutter contre cette maladie qui a affecté de nombreuses vies à travers le monde, dit croire que « c’est un moment où le monde entier doit se mobiliser pour réfléchir et méditer davantage sur les implications du VIH/sida ».

« Le VIH/sida est une factualité que nous ne pouvons ignorer, a dit le premier ministre, et, en tant que leaders et citoyens responsables, nous avons le devoir de faire preuve de solidarité et d’action envers celles et ceux qui luttent pour une meilleure prise en charge. »

Il avance par ailleurs que son gouvernement est tout à fait déterminé à répondre aux engagements internationaux d’Haïti, notamment celui de l’élimination du VIH d’ici 2030. Il an mis en avant l’augmentation du budget du Ministère de la Santé Publique soulignant qu’une partie sera dédiée à cette lutte.

« Je lance un vibrant appel à une action synergique, continue et vigoureuse de toutes les communautés, de la coopération bilatérale et multilatérale, de tous les secteurs de la vie nationale pour mettre un terme au fléau du sida à l’horizon 2030 » a-t-il dit.

Il a également fait savoir que nous devons promouvoir la compréhension, l’empathie et le respect envers ceux qui vivent avec le VIH. C’est en travaillant ensemble que nous pouvons contourner les barrières sociales qui entravent la prévention et le traitement.

Comme le VIH/sida reste une réalité qui touche des millions de vies à travers le monde, Ariel Henry a souligné qu’ensemble, nous avons le pouvoir de faire la différence, en éduquant, en partageant des informations et en brisant les stéréotypes.

À lire aussi :

Le monde rend hommage à Henry Kissinger, prix Nobel de la paix et figure emblématique, mort à 100 ans