Kesner Pharel et Jean Michel Lapin prescrivent des investissements et une reforme administrative pour la PNH

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La question du financement de la Police nationale d’Haiti (PNH) agite le debat public alors que les bandits armes pullulent et renforcent leur arsenal. Au cours de la derniere decennie, l’economiste Kesner Pharel dit avoir constate que dans le budget de la PNH les fonds alloues aux depenses de fonctionnement depassent largement ceux alloues a l’investissement. <>, a fait savoir Kesner Pharel, invite a la matinale de Magik9.

Dans ces conditions, avec si peu d’investissements, l’economiste croit qu’il sera difficile pour la police de resoudre le probleme de l’insecurite, car, soutient-il, la PNH ne dispose pas de moyens suffisants pour acheter armes et munitions. <>, a signale l’economiste. Selon lui, si la tendance persiste au cours des prochaines annees, le pire est a craindre. <>, a predit l’economiste.

Jean Michel Lapin, l’ancien Premier ministre par interim et chef du Conseil superieur de la police nationale (CSPN), croit que des reformes sont necessaires pour rendre la PNH plus operationnelle. << Ce n'est pas une bonne idee de mettre l'acquisition d'armes, de munitions, de vehicules, etc. dans la rubrique d'investissement de la PNH. Dans la realite du fonctionnement de l'administration publique, le decaissement des fonds dans le budget d'investissement peut etre 6 mois apres le debut de l'exercice fiscal. Il faut une longue procedure de passation de marches, entre autres. Ce serait mieux que le ministere des Finances et celui de la Justice trouvent un modus operandi afin de mettre les depenses pour l'acquisition de materiel et d'equipements dans la rubrique de fonctionnement, notamment le titre 4 prevu pour les biens mobiliers et immobiliers. En revanche, on peut utiliser le budget d'investissement pour la construction et l'amenagement de batiments, les projets et les programmes. Pour aider la PNH, on peut utiliser des ressources de la ligne budgetaire <> du ministere des Finances ou encore de la ligne budgetaire <> du ministere de la Planification. On peut diminuer les depenses du Palais national, du Parlement et de la Primature afin d’augmenter le budget de fonctionnement de la PNH >>, a fait savoir Jean Michel Lapin, vieux routier de l’administration publique.

Par ailleurs, Kesner Pharel plaide pour une augmentation de la pression fiscale afin que le Tresor public soit a meme de financer les depenses et investissements de l’Etat. <>, a plaide Kesner Pharel.

L’ancien Premier ministre par interim croit aussi qu’il faut une meilleure gestion des ressources allouees a l’institution policiere. <>, a-t-il soutenu.