“Kopivit L’Action Sociale” a remis deux plaques d’honneur à Nesmy Manigat pour son travail à la tête du MENFP

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

“Kopivit L’Action Sociale” salue le travail du ministre Nesmy Manigat et lui a remis 2 plaques « d’honneur et de mérite ».

Dans le cadre d’une série d’activités marquant son 75ème anniversaire, l’Édition Kopivit L’Action Sociale a honoré, le mardi 16 janvier 2024, le Ministre de l’Éducation Nationale Nesmy Manigat, pour la qualité du travail qu’il accomplit à la tête du MENFP en cherchant à transformer le système éducatif, notamment en facilitant la langue créole à prendre toute sa place chaque jour dans l’école haïtienne. Deux plaques « d’honneur et de mérite » ont été remises au titulaire du MENFP.

“En ce début de cette année 2024, nous souhaitons au Ministre et au ministère du succès dans les 7 chantiers prioritaires pour le pays, 7 beaux et grands objectifs concernant le préscolaire et le secondaire. Nous espérons que ces 7 chantiers seront réalisés, au cours des 12 mois, de janvier à décembre”, déclare le PDG de la maison d’édition Kopivit l’Action Sociale, Gérard Marie Tardieu.

Il a encouragé le ministre Manigat à continuer de prendre d’autres décisions pour que la langue créole puisse briller comme le soleil, a-t-il dit. Dans ses interventions, il est revenu sur la cérémonie annuelle d’hommage aux élèves de la 9e année et du secondaire 4 qui ont réussi avec succès l’examen de créole.

Il estime que des efforts doivent être poursuivis pour que le ministère produise ses documents en créole (calendrier scolaire, circulaires, lettres, diplômes, etc.). Il suggère la création d’un Prix dénommé Joseph Charles Bernard et d’inclure dans le programme de formation des écoles normales et des écoles de secrétariat un cours de créole au même titre que les élèves qui ont des cours et passent des examens de français, d’anglais et d’espagnol.

Par ailleurs, le ministre Nesmy Manigat qui a exprimé sa joie a déclaré que : “C’est au nom de mes collaborateurs, c’est au nom de ceux qui ont œuvré pour que l’éducation soit ancrée dans la culture du pays, une éducation qui soit d’abord en créole, la langue qui cimente tous les haïtiens, toutes les haïtiennes que je reçois cet hommage”.

Selon le ministre Manigat, le créole n’existe pas seul. Il est marié à la mémoire, à l’histoire, à l’artisanat, en général à tout ce qui constitue l’âme du pays. “Il nous faudra beaucoup de temps pour bien nous asseoir dans cette école qui apporte la langue et la culture du pays, mais c’est le chemin que nous devons parcourir”, a conclu Nesmy Manigat.

Pendant cette cérémonie d’hommage, Sherly Kedo, Djatoubaï Fredritch et Djermicey Taïs Michel, trois étudiants, ont joint leurs voix à celles d’autres adultes présents pour remercier le ministre Nesmy Manigat d’avoir embrassé la cause de la langue créole. Chacun d’eux a récité une poésie en créole qui exprime leur gratitude, mais aussi leur fierté de parler le créole sans honte ni gêne.

Notons que lors de cette cérémonie, Gérard Marie Tardieu a remis au ministre Nesmy Manigat un catalogue qui comprend 123 livres créoles écrits par lui et en collaboration avec d’autres écrivains.

À lire aussi :

Le taux de référence calculé par la BRH pour ce mercredi 17 Janvier 2024