La BID met une enveloppe de 60 millions de dollars disponible pour am?liorer les conditions de vie en Ha?ti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

? travers un communiqu? de presse rendu public le 11 novembre dernier, la Banque interam?ricaine de d?veloppement affirme que ce fonds servira notamment ? fournir des revenus temporaires aux plus vuln?rables ? travers des transferts mon?taires, offrir une assistance sanitaires aux populations des quartiers d?favoris?s jug?s fragiles, am?liorer les soins offerts aux habitants d?plac?s et aux migrants rapatri?s en Ha?ti, ?largir le syst?me d’information du minist?re des Affaires sociales et du travail (SIMAST) et contrer l’?pid?mie du chol?ra.


Le premier volet du fonds concerne 40 millions de dollars am?ricains et servira ? fournir des revenus temporaires dans les zones d’ins?curit? alimentaire par le biais de projets de transferts mon?taires, ? la fois inconditionnels et conditionnels <>, pr?cise le communiqu?.
Un volet de l’assistance de 13 millions de dollars am?ricains permettra d’?tendre la desserte et la continuit? des services de sant? essentiels aux r?sidents des zones las plus fragiles. Parall?lement, poursuit la note, 5,5 millions de dollars seront consacr?s ? l’am?lioration des soins offerts aux habitants d?plac?s et aux migrants de retour au pays.


L’apport de la BID servira ?galement ? ?largir le syst?me d’information du minist?re des Affaires sociales et du travail afin d’am?liorer l’identification des personnes qui n?cessitent une aide d’urgence. Il contribuera ?galement ? contrer l’?pid?mie de chol?ra qui continue d’endeuiller et d’appauvrir les familles ha?tiennes surtout dans les quartiers d?favoris?s.
Selon la Coordination de la s?curit? alimentaire, CNSA, au cours de la p?riode allant de septembre 2022 ? f?vrier 2023, 19 200 personnes sont estim?es en catastrophe alimentaire soit la derni?re phase de l’IPC. 18% de la population analys?e est class?e en phase d’urgence et 29% en Phase 3 de l’IPC, ce qui sous-tend que 48% de la population ha?tienne n?cessite une action urgente.


Parmi les 32 zones analys?es, poursuit la CNSA, quinze se trouvent en Phase 4. Il s’agit principalement des zones du Grand Sud affect?es par le s?isme d’ao?t 2021, le haut plateau et ses prolongements dans le Nord, le Nord-Est et l’Artibonite, le Nord-Ouest, la Gon?ve, ainsi que trois communes de la zone m?tropolitaine les plus affect?es par les activit?s de gangs arm?s, ? savoir, Cit?-Soleil, Croix-des-Bouquets et Port-au-Prince. Esp?rant que ce fonds servira vraiment ? am?liorer les conditions de vie de ces gens qui ne savent pas ? quels saints se vouer

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.