La concentration des depots bancaires, un vrai casse-tete

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Plus de 92% des depots bancaires se concentrent dans 4 departements du pays : l’Ouest capte 82%, le Nord 5%, l’Artibonite 4% et le Sud 2,9%. Au cours de la 12 edition du Sommet international de la finance, cette semaine, a l’hotel Marriott, le patron du Group Croissance, l’economiste Kesner Pharel, a, une fois de plus, presente le tableau sur la disponibilite des depots bancaires dans les departements. Compte tenu de la correlation importante existant entre l’epargne et la pauvrete, comment faire pour changer la donne dans ce tableau ?

Au 30 septembre 2021, la totalite des depots dans le systeme bancaire representait 429, 7 milliards de gourdes. Elle est passee a 433 milliards de gourdes en decembre 2021. Une disproportion eclatante est constatee dans les depots bancaires sur le plan geographique. Sur 100 gourdes deposees dans le systeme bancaire, seulement 70 centimes sont captes par le departement de la Grand’Anse, 80 centimes par les Nippes et 60 centimes par le Nord-Ouest.

Il est vrai que la microfinance permet d’inclure financierement des exclus. Il est vrai aussi que les cooperatives d’epargne et de credit gagnent du terrain et progressent a un rythme ahurisant dans les zones ou la presence des banques commerciales est moins importante ces temps-ci. La presence des caisses populaires dans les departements ou les depots bancaires sont tres faibles constitue-t-elle un palliatif ou est-elle la solution definitive a la repartition inegale des depots geographiquement ?

Suivant les donnees de la banque centrale, au 30 septembre 2021, l’actif total des caisses d’epargne et de credit a franchi la barre de 21 milliards de gourdes, soit une croissance de 22.33%. Ces structures de la microfinance comptent plus d’un million de societaires (membres) en Haiti. Jusqu’a present, les banques sont les institutions les plus importantes dans le systeme financier haitien.

De l’avis des specialistes, l’epargne est capable d’aider a sortir de la pauvrete et a acceder aux differentes modalites de prets. En outre, elle permet de resister aux chocs plus frequents dans les groupes vulnerables. Dans les zones ou l’acces au credit est quasiment inexistant, il est difficile de booster les activites economiques afin de creer plus de richesses.