La Coupe du monde arrive, le football national se meurt

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Ha?ti n’est pas qualifi? pour le Mondial de football. Cela n’emp?che. Pendant un mois, ? partir du 20 novembre 2022, chacun s’appr?te ? vivre au rythme de la comp?tition plan?taire.

Vu l’horaire des matchs 5h – 8h – 11h du matin et 2h de l’apr?s-midi, le pays va conna?tre un vrai mois au ralenti.

Nous avons chacun nos ?quipes favorites, nos joueurs-idoles et sommes disponibles pour tomber en amour avec un outsider. Aucun amant du ballon rond ne compte rater un match de la s?rie de 62 qui mettra face ? face les 32 meilleures ?quipes au monde.

Loin des consid?rations sur le respect de l’environnement ou du non-respect des droits et de la vie des travailleurs qui ont ?rig? les stades climatis?s o? vont se d?rouler la comp?tition, en Ha?ti, l’important sera de regarder du beau spectacle et de faire mousser les passions des uns et des autres.

Pendant un mois, chaque Ha?tien qui adore le football va oublier que depuis le Covid-19 et la crise ? la F?d?ration ha?tienne de football, il n’y a aucune comp?tition qui se d?roule en Ha?ti.

Pour qu’une ?quipe ha?tienne de foot affronte un adversaire il faut qu’elle parte. Quand les visas n?cessaires lui sont accord?s. Sinon, c’est forfait et amendes.

Les ?quipes nationales masculines et f?minines, les clubs comme la s?lection nationale de football amput? ont connu de bons moments ? l’?tranger pendant que le ballon ne roule pas en Ha?ti. Il y a cependant un grand danger : nous ne pr?parons pas la rel?ve. Les minimes, cadets, juniors et autres joueurs ne s’endurcissent pas dans le feu des affrontements.

Pendant la Coupe du monde, beaucoup d’entre nous vont faire passer en arri?re-plan l’ins?curit?. Cette ins?curit? qui a r?ussi a tu? les championnats de quartier, vrais viviers pour les clubs et bases arri?res des joueurs qui souvent mettent leur talent au service de ceux qui garnissent leur portefeuille pendant que les clubs sont en vacances.

En Ha?ti, pour dix mille raisons, les ballons sont d?gonfl?s et aucun responsable de la F?d?ration ha?tienne de football ou du minist?re de la Jeunesse, des Sports et de l’Action civique ne pr?che le retour au stade ou ? la comp?tition l? o? c’est possible.

La Coupe du monde arrive, le football national se meurt. Jouir sans retenue du talent des autres ne doit pas nous faire oublier que rien n’est plus beau que de crier pour son ?quipe, pour les siens.

La magie du football, c’est cela, une appartenance locale, r?gionale, nationale tout en communiant dans les grandes messes internationales. L’un et l’autre. Car, toute projection dans les ?quipes qui ne nous sont pas li?es par le sang ou le drapeau, le terroir ou l’implication partisane est un d?ni de football.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.