La culture haitienne bien seule quand vient le temps des hommages

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Avec le faste d’usage, l’Academie francaise a honore des auteurs haitiens, le jeudi 2 decembre 2021, au cours de sa seance publique annuelle sous la coupole de son batiment du quai de Conti.

Ils sont trois. Emmelie Prophete Milce, Louis Philippe Dalembert et Franketienne. Auteur, poete, romancier, nouvelliste, acteur et peintre de surcroit pour Franketienne. Ils representent les lettres haitiennes depuis des decennies de la plus belle des manieres a travers leurs oeuvres.

Jean-Pierre Basilic Dantor Franck Etienne d’Argent, dit Franketienne, qui n’a pas pu faire le deplacement jusqu’a Paris, a recu le Grand prix de la francophonie decerne par l’Academie francaise.

Emmelie Prophete, la seule a avoir ete presente, a recu le Prix du rayonnement de la langue et de la litterature francaises.

Louis-Philippe Dalembert a recu le Prix de poesie Francois Coppee.

Les recipiendaires haitiens ont rejoint la liste des honores venus du monde entier, partout ou le francais sert d’outil de partage. Certains des recompenses du jour l’ont ete qui pour l’ensemble de son oeuvre, qui pour un ouvrage en particulier.

C’est l’academicien Dany Laferriere, directeur en exercice de l’Academie francaise, qui a eu pour tache de faire l’eloge des auteurs, de leurs oeuvres ou de l’ouvrage qui leur valait de figurer dans le palmares 2021 de l’Academie. Il a ete suivi d’un discours de Mme Helene Carrere d’Encausse, secretaire perpetuel de l’Academie sur Jean de La Fontaine et Dominique Bona a cloture la soiree avec un discours sur la vertu.

Apres pres de trois heures, la ceremonie a ete cloturee par une reception dans les salons de l’Academie et les trois ecrivains haitiens ont pu rejoindre le club des 27 ecrivains haitiens recompenses par ladite institution depuis 1906.

Encore une fois, en terre etrangere, hommage a ete rendu a des createurs haitiens. Le pays demeure avare de manifestations du genre. Les autres secteurs hors de la culture refusent de se forcer pour meriter distinctions et veneration.