La f?te a bel et bien eu lieu au Karibe !

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Il faudrait prendre le temps de saluer l’ing?niosit? de celui qui a eu l’id?e d’appeler cette foire <>. En effet, c’est une f?te. Celle de l’artisanat. Des artisans. Des amateurs d’art. F?te de la cr?ativit? ha?tienne dans toute sa pl?nitude et sa splendeur. Plus de 150 artisans se sont r?unis au Karibe Convention Center ce mardi 20 d?cembre 2022, pour c?l?brer la beaut?, pour prouver que <>, malgr? vents et marr?es, et surtout pour rappeler que <>. In fine, il faut accorder plus d’attention ? ce secteur dans le pays.

En tr?s peu de temps, Le Nouvelliste et l’Institut de recherche et de promotion de l’art ha?tien (IRPAH) ont su faire un travail colossal pour transformer le Karibe en un grand march?. Artisanat en f?te repr?sente la plus grande vitrine pour les artisans du pays. Ils s’en r?jouissent chaque ann?e. Mais cette ?dition a ?t? pour eux une planche de gr?ce. La joie ?tait palpable sur leur visage. Apr?s cette ann?e cauchemardesque pour les artisans, frapp?s de plein fouet par l’ins?curit? qui gangr?ne ce pays, Artisanat en f?te leur a offert un instant pour sourire, juste un instant pour souffler, un r?pit pour leur permettre d’arr?ter de penser une seconde ? leur d?capitalisation provoqu?e par le climat d?l?t?re du pays.

On a vu des artisans venus des quatre coins de la zone m?tropolitaine de Port-au-Prince, de Jacmel ou encore des Cayes. On a vu des peintres du mouvement Saint Soleil comme chaque ann?e venus avec leurs tableaux porteurs d’envo?tement. On a vu des designers avec des cr?ations les unes plus attrayantes que les autres, on a vu des r?cup?rateurs, des cordonniers, des ?b?nistes, des sculpteurs… On a vu les ma?tres du fer d?coup? venus du village artistique de Noailles.

Les artisans de Noailles n’ont pas seulement apport? leurs oeuvres exceptionnelles ? cette 16e ?dition d’Artisanat en f?te. Ils ont surtout expos? au grand public leur courage et leur d?termination, mais aussi leur amour de l’art de travailler le fer. Ce village consid?r? comme le berceau du m?tal d?coup? dans le pays, habit? par des centaines d’artistes et d’artisans, a subi ? plusieurs reprises l’assaut des gangs arm?s au cours de cette ann?e. Ils ont perdu des proches, ils ont vu leurs ateliers consum?s par le feu pour certains d’entre eux. Mais ils n’ont pas perdu le courage et l’envie de cr?er. Ils ?taient au Karibe ce mardi 20 d?cembre pour participer ? la f?te de l’artisanat ha?tien.

Cette ann?e, comme on pouvait l’imaginer, l’affluence a diminu? par rapport aux ?ditions pass?es. Au fait, l’?v?nement s’est tenu mardi, jour de classe et de travail. Et, malheureusement, vers 4 heures, les organisateurs ont d? demander aux artistes et artisans de ramasser leurs affaires. D’autres gens auraient pu venir peut-?tre apr?s le travail. En d?pit de cette baisse au niveau de la participation, un bien joli public s’est rendu au Karibe pour soutenir les artisans, r?ver ensemble, s’emballer ensemble ; f?ter l’art ha?tien.

Comme chaque ann?e, il y avait des repr?sentants diplomatiques dans le pays, des officiels du gouvernement, et de nombreuses personnalit?s publiques qui ont r?pondu pr?sents au Karibe pour c?l?brer l’art pendant toute une journ?e. Organiser l’?v?nement pendant un jour de classe a permis de constater, en uniforme, des ?tudiants venus de plusieurs lyc?es de la capitale qui viennent participer ? la plus grande f?te de l’art du pays. Et c’?tait beau.

Dans un pays rong? par l’ins?curit?, dans une capitale quasiment contr?l?e par les bandes arm?es criminelles, f?ter l’art devient un acte r?volutionnaire, un acte de r?sistance. Artisanat en f?te a montr?, comme chaque ann?e, mais encore plus cette ann?e-ci, qu’il est permis d’esp?rer dans ce pays, que les arts et la culture peuvent provoquer le changement que tout le monde souhaite en Ha?ti.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.