La ministre de la Justice veut s’attaquer ? la d?tention pr?ventive prolong?e

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La ministre int?rimaire de la Justice et de la S?curit? publique, Emmelie Proph?te Milc?, a rencontr?, lundi 28 novembre, les commissaires du gouvernement (CG) pr?s les dix-huit (18) juridictions du pays. Selon une note du service de communication du minist?re de la Justice et de ;a S?curit? publique (MJSP), la probljmatique de la d?tention pr?ventive prolong?e a ?t? au coeur des ?changes. <>, a d?clar? la ministre, selon la note de presse qui souligne que la ministre a plaid? en faveur d’une meilleure appr?ciation de la part des parquetiers des infractions mineures qui ne n?cessitent pas toujours, au regard de la loi, une d?tention de la personne fautive.

Selon la note du service de communication du MJSP, le directeur g?n?ral du minist?re a demand? aux CG d’organiser des audiences correctionnelles et criminelles r?guli?rement afin de parvenir au d?sengorgement effectif des centres carc?raux du pays. <>, poursuit la note.

<< Les parquetiers ont, pour leur part, dress? un tableau des besoins de leurs juridictions respectives. Le manque de certains mat?riels logistiques constitue, selon eux, un v?ritable obstacle ? la poursuite de l'objectif visant ? r?duire la d?tention pr?ventive prolong?e. Toutefois, ils ont convenu de la n?cessit? urgente de mobiliser les moyens qui sont ? leur disposition afin de faire respecter les droits fondamentaux des justiciables. Ayant d?j? eu connaissance de certains probl?mes auxquels sont confront?s les parquets, la ministre, qui n'a de cesse de rappeler aux commissaires le r?le qui leur est d?volu de prot?ger la soci?t?, a assur? les <> que des suivis sont en cours dans le but de r?pondre ? certains besoins urgents >>, peut-on lire dans ladite note.

La d?tention pr?ventive prolong?e reste un ?norme d?fi pour l’appareil judiciaire. En 2021, selon un communiqu? du Bureau int?gr? des Nations unies en Ha?ti. (BINUH), Ha?ti figurait sur la liste des 10 pays au monde les plus affect?s par le ph?nom?ne. Intervenant ? la matinale de Magik 9 le 29 novembre, Rosy Auguste Duc?na, responsable de programme du R?seau national de d?fense des droits humains (RNDDH), a d?plor? un dysfonctionnement de l’appareil judicaire qui a des incidences sur la surpopulation carc?rale. <>, tranche Rosy Auguste Duc?na.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.