La PADF, 40 ans en Ha?ti

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Dans son ?dition du vendredi 26 ao?t 2022, l’?mission D?y? Kay, pr?sent?e par Roberson Alphonse, a re?u la repr?sentante r?sidente en Ha?ti de la Fondation panam?ricaine pour le d?veloppement (PADF), C?drelle Alexis Jean Louis. Dans cette ?mission, la directrice pays de la PADF a fait un survol des diff?rents projets impl?ment?s par cette organisation qui est pr?sente dans le pays depuis pr?s de 40 ans.

Selon C?drelle Alexis Jean Louis, la PADF poursuit plusieurs objectifs ? travers le pays. Cette organisation, qui est une branche de l’Organisation des ?tats am?ricains (OEA), cherche ? am?liorer les moyens de subsistance de la population et ? r?duire la pauvret?, renforcer les capacit?s des gens, notamment des jeunes, r?duire la violence dans les communaut?s en encadrant les jeunes, d?velopper la r?silience des gens face aux catastrophes, etc.

Comme beaucoup d’organisations, les projets de la PADF sont financ?s par des bailleurs comme la USAID, la Banque mondiale, la Banque interam?ricaine de d?veloppement (BID) et le secteur priv?. Le point fort de cette organisation pr?sente depuis 60 ans dans la zone Am?rique latine et Cara?be, nous dit Mme Jean Louis, c’est la philosophie de son approche qui se base sur l’appropriation. C’est-?-dire, explique la directrice pays de la PADF, qu’avant d’impl?menter un projet dans une communaut?, l’organisation discute avec les instances concern?es afin que tout le monde se mette d’accord sur la pertinence du projet.

Ainsi, en 40 ans, la PADF a un CV bien garni de ses r?alisations en Ha?ti et a particip? ? cr?er plein d’histoires ? succ?s. Par exemple, soutient C?drelle Alexis Jean Louis, l’organisation r?alise des formations au profit des jeunes qui leur permettent d’avoir un m?tier et apr?s celles-ci elle proc?de au placement de ces jeunes, donne des kits de sortie ? certains et des formations sur la gestion financi?re. <>, annonce Mme Jean Louis.

En outre, gr?ce ? un financement de la Banque mondiale, la PADF ex?cute dans certaines communes du d?partement du Nord un projet de d?veloppement municipal et de r?silience urbaine. C’est un projet qui consiste entre autres ? renforcer les capacit?s de r?silience urbaine en r?duisant les risques li?s aux inondations. Par ailleurs, l’organisation impl?mente un projet de renforcement de la r?silience au changement climatique dans les communaut?s c?ti?res vuln?rables de la Gon?ve. C’est un projet qui vise ? planter plus de 60 000 arbres sur l’?le ainsi que 60 000 mangroves.

La PADF est ?galement le ma?tre d’ouvrage du projet de gestion des risques et de r?silience aux al?as climatiques (PGRAC) qui est un projet de l’?tat ha?tien, ? travers la Direction g?n?rale de la Protection civile et mis en oeuvre par l’Unit? de coordination de projets (UCP) du minist?re de l’Int?rieur et des Collectivit?s territoriales (MICT). Cette organisation a ?galement r?alis? dans le pays un vaste programme, le Community-Driven Development (CDD), impl?ment? dans 15 communes des d?partements du Sud, de la Grand’Anse, de l’Ouest et du Nord ayant quatre composantes, notamment le support au renforcement de la gouvernance locale et l’am?lioration des infrastructures d’eau potable et d’assainissement (EPA).

La PADF intervient aussi apr?s les catastrophes dans le pays, nous dit C?drelle Alexis Jean Louis, directrice pays de l’organisation, qui rappelle que celle-ci a men? plusieurs actions sur le terrain apr?s le tremblement de terre du 14 ao?t 2021. <>, informe Mme Jean Louis.

La PADF, ajoute sa repr?sentante r?sidente en Ha?ti, a offert un accompagnement aux agriculteurs de Camp-Perrin en partenariat avec l’Organisation pour la r?habilitation de l’environnement (ORE) qui est une organisation de base de la zone. L’organisation a distribu? des semences, des engrais fertilisants et a organis? des s?ances de formation.

Au niveau de l’?ducation, indique Cedrelle Alexis Jean Louis, la PADF a initi? le programme STEM dans le grand Sud apr?s le tremblement de terre. C’est un programme qui vise ? d?velopper des comp?tences cl?s, le raisonnement critique chez l’enfant ? travers les sciences, la technologie, l’ing?nierie et les math?matiques, d’o? le nom du programme. Ils ont ?galement r?alis? des th?rapies de groupe avec les parents et les professeurs pour leur permettre de savoir comment s’entretenir avec les enfants.

La directrice pays de la Fondation panam?ricaine de d?veloppement a mentionn? beaucoup d’autres projets et activit?s r?alis?s par cette organisation durant ses 40 ans dans le pays. Ce qui lui donne un grand satisfecit et elle encourage les autres organisations ? ne pas l?cher prise. <>, lance Cedrelle Alexis Jean Louis aux autres organisations pr?sentes dans le pays.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.