La po?sie r?volutionnaire de Jacques Steven Prioly

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Po?te, ?diteur, PDG de Feray Edisyon, une jeune maison d’?dition, Jacques Steven Prioly, auteur de Les Cendres du temps, vient de publier son deuxi?me recueil de po?mes intitul? Caf? Coton Corde Cha?ne Croix Caravelle Canne-?-Sucre Civilisation. Publi?es chez Feray Edisyon, les deux plaquettes po?tiques du po?te traitent en majeure partie de l’un de ses th?mes de pr?dilection : <>. Deux recueils de po?mes coup de poing qui ?voquent la p?riode coloniale tant par leur forme que par leur fond et qui s’inscrivent ? la fois dans une d?marche identitaire affirmative et d?nonciatrice.

La po?sie de Jacques Steven Prioly accuse un engagement indig?niste. Ce mouvement ayant pris naissance au d?but du 20e si?cle dans la litt?rature ha?tienne consiste ? prioriser l’histoire, le folklore, les paysages et ? assumer l’origine raciale africaine. C’est ce que le po?te a fait dans son dernier livre intitul? Caf? Coton Corde Cha?ne Croix Caravelle Canne-?-Sucre Civilisation. A l’instar d’un magicien, Jacques Steven Prioly s’approprie certains concepts du colonialisme pour asseoir sa cr?ation.

<< Quand tu d?shabilles de tes cha?nes

Tu es

? la fois

Corps devenu libre

Et propri?t? perdue

Deux points de vue

O? tout devient fissure sur horizon

Le temps lui-m?me fait sa pri?re

Pour que demain te tisse un sourire >>, page 44,45

La po?sie de Jacques Steven Prioly porte en elle l’habilet? qui manque ? certains po?tes et artistes dits <>. Le po?te a su allier dext?rit? po?tique et engagement politique. Jeune militant de gauche, sa po?sie qui est d’ailleurs r?volutionnaire n’a rien ? envier ? son discours politique, cependant diff?re par son originalit?. Dans son dernier recueil de po?mes Caf? Coton Corde Cha?ne Croix Caravelle Canne-?-Sucre Civilisation, Jacques Steven Prioly va ? contre-courant de la perception de Jean Paul Sartre de la po?sie. Le philosophe, dans son livre intitul? Qu’est-ce que la litt?rature ? paru aux ?ditions Gallimard en 1948 oppose la po?sie ? la prose et ? toute forme d’engagement politique au m?me titre que la peinture. <> a estim? Jean Paul Sartre qui circonscrit la po?sie dans un carcan esth?tique qui, selon lui, ne saurait ?tre politique. La po?sie de Jacques Steven Prioly nous prouve le contraire tout en restant fid?le ? son engagement esth?tique ainsi qu’? son engagement politique.

<< Je n'ai pas eu le temps de na?tre

Moi bourgeon

Ma m?re ne m’a pas enfant?e

[…]

Bien heureuse de ne pas ?tre

De cette modernit?

[…]

Bien meuble sans date de naissance

Outils entre d’autres mains humaines

Je broute les champs de l’histoire >> page 7.

La po?sie de Jacques Steven Prioly fait appel au sentiment patriotique tout en priorisant la prose au d?triment de la versification. Elle interpelle et se cr?e une place au 21e si?cle ? un moment o? le temps du mouvement indig?niste est r?volu. La po?sie de Prioly refl?te, d’un c?t?, la fra?cheur et la modernit? ainsi qu’un aspect vintage. Le champ lexical, les choix s?mantiques, rien n’est hasard dans la po?sie de Jacques Steven Prioly.

<< Puis tes pieds

Derni?re marche

Vers la libert?

Et ton sourire

D’effluve et de caravelle

Chute

Trop large

Jusqu’? l’effacement >>, page 12.

Une lecture de Caf? Coton Corde Cha?ne Croix Caravelle Canne-?-Sucre Civilisation s’impose. Les lecteurs et lectrices doivent (re)d?couvrir par eux-m?mes l’oeuvre du po?te qui suit parfaitement la ligne ?ditoriale de sa maison d’?dition Feray Edisyon, lanc?e le samedi 11 juin ? la Facult? des sciences humaines (FASCH), de l’Universit? d’?tat d’Ha?ti (UEH) qui est de promouvoir les valeurs ha?tiennes.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.