L’Ambassade d’Haïti en France félicite Dany Laferrière pour le Grand Prix des Ambassadeurs francophones

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

L’Ambassade de la République d’Haïti en France félicite l’immortel Dany Laferrière pour le Grand Prix des Ambassadeurs francophones de France.

La renommée de l’écrivain haïtien et illustre membre de l’Académie française, Dany Laferrière, ne cesse de s’accroître. Le 1er février 2024 à l’académie française à Paris, sous le regard rempli de fierté de l’Ambassadeur d’Haïti en France, le Grand Prix des Ambassadeurs francophones a été décerné à l’immortel Dany Laferrière, en récompense pour son livre remarquable : “Petit traité du racisme en Amérique”.

Dany Laferrière continue de faire briller la littérature francophone de par son incomparable talent. Cette nouvelle distinction vient étoffer un palmarès déjà bien garni qui témoigne de la reconnaissance indéniable de son travail. Chaque année, l’Académie française et le Groupe des Ambassadeurs francophones de France (GAFF) décernent ce prix à un écrivain exceptionnel de langue française. Laferrière rejoint ainsi les rangs d’éminents auteurs tels qu’Amin Maalouf, actuel Secrétaire perpétuel de l’Académie française et Frédéric Mitterrand, a rappelé la note signée par l’Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire d’Haïti et membre fondateur du GAFF, Josué Pierre Dahomey.

Avec “Le petit traité du racisme en Amérique”, Laferrière explore la question poignante du racisme avec une acuité singulière. Il dénonce audacieusement le mépris, le malaise et la cécité qui transforment autrui en une bête à abattre ou en un insecte à écraser, poursuit le communiqué.

Étant membre fondateur du GAFF, l’Ambassadeur a exprimé sa gratitude envers les autres membres du groupe pour avoir choisi Dany Laferrière, un véritable trésor de la terre d’Haïti. Son talent prodigieux est une source d’inspiration et de fierté pour les francophones à travers le monde, a conclu la note de l’Ambassade.

Originaire de Port-au-Prince (Haïti), Dany Laferrière a posé ses valises à Montréal en 1976. Il est l’auteur de nombreux livres applaudis par la critique, dont “L’Énigme du retour” (2009, récipiendaire des prix Médicis, Prix des libraires du Québec, Grand Prix du livre de Montréal), “Autoportrait de Paris avec chat” (2018) et “Petit traité sur le racisme” (2021). Il est membre de l’Académie française depuis 2013.

Il est enfin important de rappeler que février est le Mois de l’histoire des Noirs, une période propice pour saluer la contribution exceptionnelle de Laferrière à la littérature et pour célébrer ses accomplissements.

A lire aussi :

Le parti EDE lance 3 journées de mobilisation anti-gouvernementale sur tout le territoire national