L’ambassadeur de France en Ha?ti a visit? l’h?pital et l’Universit? de la Fondation Aristide

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Alors que les articles du journal am?ricain The New York Times sur l’implication de la France dans le d?part pr?matur? pour l’exil du pr?sident Jean-Bertrand Aristide en f?vrier 2004 continuent de faire des vagues, l’ambassadeur de France accr?dit? en Ha?ti a visit?, jeudi, l’h?pital et l’Universit? de la Fondation Aristide ? Tabarre. Fabrice Mauri?s annonce des programmes de coop?ration avec l’institution de l’ex-pr?sident Aristide.

<>, a ?crit le diplomate fran?ais sur son compte Twitter ? l’issue de la visite.

Joint par t?l?phone jeudi apr?s-midi par Le Nouvelliste, l’ambassadeur Fabrice Mauri?s a ajout? que <> <>.

Des sources proches de l’Universit? de la Fondation Aristide ont confirm? au journal la visite de l’ambassadeur Fabrice Mauri?s.

Cette visite du diplomate fran?ais intervient dans un contexte de grands d?bats sur l’implication de la France dans les ?v?nements ayant conduit au d?part pour l’exil du pr?sident Jean-Bertrand Aristide en f?vrier 2004. Dans une s?rie d’articles publi?s par The New York Times, le journal am?ricain revient sur la ran?on impos?e par la France ? Ha?ti en 1825 pour la reconnaissance de son ind?pendance et sur la double dette impos?e par l’ancienne m?tropole, entre autres.

Jean-Bertrand Aristide, pr?sident en fonction, a ?t? en 2003 le premier chef d’Etat ha?tien ? avoir exig? de la France la restitution de ce qu’on consid?re comme la dette de l’ind?pendance.

Dans son enqu?te, The New York Times a soulign? que la France et les ?tats-Unis ont toujours d?clar? que son ?viction n’avait rien ? voir avec la demande de restitution, <>.

<>, a expliqu? l’ancien ambassadeur cit? par The New York Times.

Dans une mise au point publi?e dans le Miami Herald, James B. Foley, l’ambassadeur am?ricain qui ?tait en poste en Ha?ti lors du deuxi?me d?part du pouvoir de Jean-Bertrand Aristide, affirme : <>