L’Arcahaie : une ville, une histoire de Pierre Franck Geffrard

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Dans son ouvrage en sept parties, Pierre Franck Geffrard plonge le lecteur dans l’histoire de la ville de l’Arcahaie. R?alisant le manque de documents sur cette cit? au pass? glorieux, l’ancien professeur et directeur du lyc?e Charles B?lair de l’Arcahaie produit un ouvrage sur l’histoire politique, sociale, ?conomique et culturelle de cette commune afin de mettre ? la port?e des jeunes et des moins jeunes un outil leur permettant de mieux appr?hender ses valeurs.

Paru en 2021, chez Pro ?ditions, l’ouvrage de Pierre Franck Geffrard est compos? de sept parties et comprend seize chapitres. Il comporte 447 pages. Certaines sont illustr?es en couleurs. Il dispose aussi d’une bibliographie ?toff?e t?moignant d’une recherche approfondie de l’auteur lui permettant de confronter les donn?es recueillies. Le papier utilis? fait aussi preuve d’une certaine qualit?.

Dans ce volumineux ouvrage d?di? ? la ville de l’Arcahaie, l’auteur pr?sente la ville et son architecture. Il s’attarde ? d?poser au fond de ces pages toute la m?moire de ce coin de terre qui a vu arriver les premiers conquistadores. Cr??e, probablement, selon l’auteur, au 17e si?cle, par Bertrand d’Ogeron, son nom, Arcahaie, vient de loin et a connu plusieurs influences (indienne et espagnole, puis fran?aise). Mais, elle puise son nom, le premier, d’Akaya, un lieu d?pendant du Cacique du Xaragua, ? l’?re indienne.

Comme d’autres anciennes villes coloniales du pays, fortement empreinte du rituel catholique et esclavagiste, Arcahaie est l’une des paroisses les plus curieuses ? conna?tre, selon l’historien Moreau de Saint-M?ry, cit? par l’auteur. Du temps de la colonie, cette ville attirait du monde. C’est ainsi qu’elle allait ?tre tr?s peupl?e de marchands, de p?cheurs et de navigateurs. Elle offrait ?galement d’immenses avantages, comme sa plaine qui facilite l’approvisionnement de Port-au-Prince en denr?es.

La ville de l’Arcahaie a ?t? le t?moin de grands ?v?nements qui ont marqu? l’histoire nationale. Selon l’auteur, sous l’occupation am?ricaine, il y eut la fameuse campagne antisuperstitieuse qui visait ? ?liminer les sanctuaires vodou. Arcahaie, terre sacr?e et citadelle du vodou, est l’une des zones les plus victimes de cette campagne par la popularit? de cette religion et l’affirmation de ses adeptes ? travers les p?ristyles, les demanbre, les Lakou… Toutefois, les Archelois, aux c?t?s d’autres Ha?tiens, ont combattu le mouvement, rejet? et obtenu le d?part du pr?sident ?lie Lescot qui se faisait complice de l’?glise catholique dans la chasse aux vodouisants.

La ville de l’Arcahaie a eu aussi le privil?ge de voir se d?velopper la lutte contre l’occupation am?ricaine. Selon l’auteur, la pr?sence de Jacques Roulait, chef de file du marxisme ha?tien et fondateur du premier Parti communiste ha?tien en 1934, embauma cette commune du parfum communiste. ? en croire Geffrard, ce vaste mouvement id?ologique prit un grand essor et connut diff?rents moments de son histoire. La ville de l’Arcahaie a perdu beaucoup de ses fils dans les ?v?nements de Cazal, le 29 mars 1969. Soit 550 victimes en vies humaines, ?crit l’auteur.

<>, un ouvrage archive. Volumineux, ce livre contient, pour reprendre les propos de l’auteur, un ensemble d’informations et de connaissances pour tous les Ha?tiens, particuli?rement, les Archelois et Archeloises. C’est aussi un outil important pouvant orienter dans des projets li?s au patrimoine, ? l’agriculture et au d?veloppement dans cette ville au pass? glorieux.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.