L’?cole ha?tienne entre les r?ves du MENFP et la r?alit?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’organisation des examens de la 9e ann?e fondamentale de cette ann?e est une victoire pour les autorit?s ?ducatives. Elle est d’ailleurs c?l?br?e comme telle. En temps normal la tenue des examens officiels de 9e ann?e serait un fait ordinaire, voire banal, mais dans le contexte actuel c’est quelque chose d’extraordinaire d’organiser des examens de baccalaur?at sans incident. Le ministre de l’Education nationale et de la Formation professionnelle, Nesmy Manigat, comme ? son habitude, ?tait sur tous les fronts durant le d?roulement des ?preuves. Ce jeudi encore, il a pr?sent? un bilan satisfaisant du processus.

Alors que les examens officiels doivent se d?rouler jusqu’au d?but du mois de juillet (pour les ?l?ves du secondaire), le MENFP a d?j? rendu public le calendrier scolaire 2022-2023. Nesmy Manigat a annonc? de nouvelles mesures qui entreront en vigueur ? la rentr?e scolaire. Il s’agit notamment de la g?n?ralisation de l’exp?rience pilote du <> comportant cinq mati?res pour les classes de premi?re et deuxi?me ann?e de l’?cole fondamentale ; la s?paration encore davantage de l’?cole fondamentale de 9 ann?es et du secondaire de 4 ann?es ; la relance de l’exp?rience pilote du secondaire technique et professionnel et le recrutement d’un nouveau corps d’administrateurs pour accompagner les lyc?es.

On ne sait pas encore ce que ces mesures vont apporter dans au rel?vement de l’?cole ha?tienne durement frapp?e par la crise sans pr?c?dent ? laquelle fait face le pays, mais on ne peut pas reprocher ? Nesmy Manigat d’?tre un ministre inactif ? l’instar de beaucoup de ses coll?gues. On peut remettre en question certaines mesures du ministre Manigat, mais on ne peut lui reprocher de n’avoir pas essay?. D’ailleurs, sa d?cision d’?liminer les examens officiels de la rh?to lors de son premier passage au MENFP fait encore d?bat.

On reproche aussi ? Nesmy Manigat, ? tort ou ? raison, de vendre un syst?me ?ducatif o? tout va pour le mieux tandis que la r?alit? est tout autre. Les d?tracteurs du ministre de l’?ducation nationale ont-ils tort ? Alors que Nesmy Manigat faisait le point, ce jeudi, sur la prochaine ann?e scolaire, un communiqu? de l’UNICEF a inform? que 55 000 enfants ne sont pas retourn?s ? l’?cole apr?s la crise s?curitaire d’avril. <>, a r?v?l? une ?valuation men?e entre avril et mai dans les quartiers d?favoris?s et difficiles d’acc?s de Cit? Soleil, Croix-des-Bouquets, Delmas, Ganthier, Port-au-Prince du Nord et du Sud, de P?tion-Ville et de Tabarre, affirme l’UNICEF.

La note a ajout? que plus de 500 sur 976 ?coles ?valu?es sont dysfonctionnelles ou inaccessibles tandis que 54 d’entre elles sont compl?tement ferm?es depuis plusieurs mois, en grande majorit? ? cause des rivalit?s entre groupes arm?s, des affrontements entre les gangs et la police, ou des probl?mes d’acc?s des enseignants ? ces zones.

La situation de ces ?coles et des ?coliers concern?s est-elle prise en compte dans le plan de r?ouverture des classes du MENFP ?

Ne pas cr?er un climat s?curitaire pour que tous les enfants puissent aller ? l’?cole en toute s?r?nit? c’est, pour le gouvernement, renforcer les in?galit?s au sein du syst?me ?ducatif et affaiblir davantage une ?cole ha?tienne d?j? moribonde.