Le BSEIP et ses partenaires ont célébré la journée internationale des personnes handicapées

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des personnes handicapées et ses partenaires notamment le bureau intégré des Nations-Unies en Haiti ont marquée, le dimanche 3 décembre, la journée internationale des personnes handicapées, autour du thème : Le regard des autres sur nous.

Genard Joseph, le secrétaire d’Etat à l’Intégration des personnes handicapées, dans son discours de circonstances, a parlé de la Journée internationale des personnes handicapées comme étant, depuis plus d’une vingtaine d’années, le point de ralliement au sein de la communauté des personnes handicapées d’Haïti et aussi la date la plus chérie par les personnes en situation de handicap.

Cette date, selon lui, sert de leitmotive pour encourager, voire intensifier la sensibilisation des différents acteurs et/ou secteurs sur l’inclusion des personnes handicapées dans le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales.

« Trop souvent victime de discrimination et de stéréotypes qui servent de barrières à l’intégration réelle des personnes handicapées, de l’indifférence voire du mépris qui tue toute velléité chez la personne en situation de handicap de vouloir s’impliquer dans les affaires de la cité. Il nous faut un nouveau regard, on a besoin de modifier le regard que l’on porte sur la personne handicapée, on doit pouvoir regarder au delà du handicap », a-t-il déclaré.

M. Joseph affirme que le Bureau du Secrétaire d’Etat à l’Intégration des personnes handicapées conformément à sa mission visant à promouvoir l’édification d’une société inclusive et accessible à toutes et à tous, entend rallumer les projecteurs sur la promotion et la valorisation du droit au bien être de cette catégorie de personnes.

Pour sa part, María Isabel Salvador. Représentante spéciale du Secrétaire général et Chef du Bureau Integré des Nations Unies en Haïti (BINUH), a avancé le chiffre de 700 mille personnes, qui vivent avec un handicap en Haiti. Nous devons, dit-elle, reconnaitre que malgré les progrès accomplis, des barrières persistent, qu’elles soient physiques, sociales ou économiques, et que la situation d’insécurité et de violence touche plus fortement les personnes handicapées.

« Aujourd’hui, nous devons nous engager solennellement à démanteler ces obstacles et à construire un avenir où l’égalité d’opportunités ne soit pas un idéal lointain, mais une réalité tangible. L’accès égal à la santé, à l’éducation, à l’emploi, aux espaces publics et à la culture devrait être la norme », a-t-elle ajouté.

Selon Mme Salvador, il ne s’agit pas seulement d’une journée de sensibilisation mais également une journée d’action. Il s’agit d’une invitation à construire ensemble un Haïti où chaque personne, quel que soit son handicap, puisse pleinement réaliser son potentiel.

Elle a par ailleurs repris le message du Secrétaire Général des Nations Unies, Antonio Guterres : « La réalisation d’un développement véritablement durable pour les personnes handicapées nécessite que l’on se concentre très précisément sur les besoins et les droits qu’elles ont, non seulement en tant que bénéficiaires, mais aussi en tant que personnes contribuant activement à la vie sociale, économique et politique »

A lire aussi:

10 millions de vénézuéliens ont voté lors d’un referendum pour annexer une partie du Guyana