Le calvaire du president Moise continue

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

En cette saison pascale, Haiti a la tete ailleurs. Seuls les bons chretiens chercheront le chemin des eglises. Les tres bons vivants le parcours d’une bande de rara. Le tourisme local est sur pause a cause de l’insecurite et les mets traditionnels consommes a Paques coutent trop chers.

En 2022, chacun fera comme il peut. Le respect des coutumes et beaucoup de rendez-vous attendront une meilleure annee. Les Haitiens ont peur de sortir et ont peu d’argent a mettre sur le superflu.

Les vacances de Paques coincident cette annee avec la greve des greffiers et le mouvement des avocats qui reclament la relocalisation du palais de justice. La machine judiciaire est en panne. Pour tous les justiciables.

Un cas en particulier n’a pas attendu les problemes de ce mois d’avril pour sortir des radars. Il s’agit du dossier de l’assassinat du president Jovenel Moise. Depuis le 7 juillet, le cas Moise traine. La justice haitienne a toutes les difficultes imaginables pour le faire avancer.

Neuf mois apres le magnicide, il n’y a toujours pas un juge d’instruction sur l’affaire. Les juges sont nommes mais ne restent pas longtemps en poste. Ils ont des problemes, des difficultes, posent de mauvaises actions ou ont peur. Les juges de l’affaire Moise se sont volontairement deportes ou ont du laisser tomber le cas.

Le dernier juge nomme n’a toujours pas pris charge. Il aurait formule des demandes et des garanties que le ministere de la Justice et de la Securite publique tarde a accepter. Le gouvernement d’Ariel Henry, au-dela des mots, n’active pas des mesures d’urgence pour faciliter l’enquete.

Si personne au plus haut niveau de l’Etat ne se soucie publiquement de maniere continue de la bonne marche de l’enquete et sur la poursuite des assassins du president, on remarque que meme les proches du president Jovenel Moise se taisent les uns apres les autres.

Il n’y a pas un porteur de la cause Moise. Le president est mort seul chez lui, son cas dort seul dans les oubliettes de la justice haitienne. L’ancien president a ete assassine, le dossier judiciaire est dans les limbes.