Le Canada et les ?tats-Unis imposent des sanctions contre le pr?sident du S?nat Joseph Lambert et contre l’ancien s?nateur Youri Latortue

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Affaires mondiales Canada a publi? ce vendredi 4 novembre l’annonce de sanctions contre des membres de l’?lite politique ha?tienne. L’actuel pr?sident du S?nat Joseph Lambert, et l’ancien s?nateur Youri Latortue, sont les deux personnalit?s vis?es par ces sanctions. “La ministre des Affaires ?trang?res, l’honorable M?lanie Joly, a annonc? en coordination avec les ?tats-Unis que le Canada impose des sanctions cibl?es en vertu du R?glement sur les mesures ?conomiques sp?ciales visant Ha?ti en r?ponse ? la conduite inacceptable d’?lites politiques ha?tiennes, qui apportent un soutien financier et op?rationnel illicite ? des gangs arm?s”, peut-on lire dans le communiqu?.

“Les sanctions visent deux personnes : le pr?sident du S?nat, Joseph Lambert, et l’ancien pr?sident du S?nat, Youri Latortue. Les nouvelles mesures imposeront une interdiction de transactions ? ces personnes, ce qui aura pour effet de geler tout avoir qu’elles peuvent d?tenir au Canada.

Le Canada a des raisons de croire que ces personnes utilisent leur statut d’ancien ou d’actuel titulaire d’une charge publique pour prot?ger et permettre les activit?s ill?gales de gangs criminels arm?s, notamment par le blanchiment d’argent et d’autres actes de corruption”, poursuit le communiqu?, soulignant que les sanctions contre ces personnes visent ? mettre fin au flux de capitaux et d’armes illicites pour affaiblir et mettre hors d’?tat de nuire les gangs.

Plus loin, le communiqu? a ?galement indiqu? que “le gouvernement du Canada envisagera l’imposition de nouvelles sanctions contre d’autres personnes et entit?s, ainsi que d’autres mesures, pour faire pression sur les responsables de la violence et de l’ins?curit? en Ha?ti”.

Ce m?me vendredi 4 novembre, the “Office of Foreign Assets Control (OFAC)” du d?partement am?ricain du tr?sor a ?galement annonc? avoir d?sign? “les ressortissants ha?tiens Joseph Lambert (Lambert) et Youri Latortue (Latortue) conform?ment au d?cret 14059 du 15 d?cembre 2021, traitant des sanctions aux ?trangers impliqu?s dans le trafic mondial de drogues illicites.

“L’OFAC a d?sign? Lambert et Latortue pour s’?tre livr?s, ou avoir tent? de se livrer, ? des activit?s ou transactions qui ont mat?riellement contribu?, ou pr?sentent un risque significatif de contribution mat?rielle, ? la prolif?ration internationale de drogues illicites ou de leurs moyens de production. Lambert est le pr?sident en exercice du S?nat ha?tien et a occup? des postes politiques en Ha?ti pendant 20 ans. Latortue est un ancien s?nateur ha?tien et un politicien de longue date”, peut on lire dans le communiqu? de l’instance am?ricaine.

“Joseph Lambert et Youri Latortue ont abus? de leurs fonctions officielles pour mener des trafics de drogue et ont collabor? avec des r?seaux criminels et de gangs pour saper l’?tat de droit en Ha?ti”, a d?clar? le sous-secr?taire au Tr?sor pour le terrorisme et le renseignement financier Brian E. Nelson.

“Les ?tats-Unis et nos partenaires internationaux continueront de prendre des mesures contre ceux qui facilitent le trafic de drogue, permettent la corruption et cherchent ? profiter de l’instabilit? en Ha?ti.”, a poursuivi cet officiel am?ricain.

Toujours selon le communiqu? du d?partement am?ricain du tr?sor, l’histoire de Lambert avec le trafic de drogue couvre deux d?cennies. “Pendant ce temps, Lambert a utilis? sa position pour diriger et faciliter le trafic de coca?ne de la Colombie vers Ha?ti et pour faciliter l’impunit? en Ha?ti pour d’autres trafiquants de stup?fiants. Lambert a ?galement ordonn? ? d’autres de se livrer ? la violence en son nom. Son trafic de drogue, ses tactiques de corruption et son m?pris continu de l’?tat de droit ont contribu? ? la d?stabilisation continue d’Ha?ti”, peut-on lire.

“Comme Lambert, Latortue a ?galement ?t? longtemps impliqu? dans des activit?s de trafic de drogue. Latortue s’est engag? dans le trafic de coca?ne de la Colombie vers Ha?ti et a ordonn? ? d’autres de se livrer ? la violence en son nom. L’OFAC a coordonn? ?troitement avec la Drug Enforcement Administration (DEA) sur cette d?signation”, pr?cise le communiqu?.

Le communiqu? du Tr?sor am?ricain a ?galement averti que “ceux qui s’engagent dans certaines transactions avec les personnes d?sign?es aujourd’hui peuvent eux-m?mes s’exposer ? des sanctions ou faire l’objet d’une action en justice”. ” De plus, ? moins qu’une exception ne s’applique, toute institution financi?re ?trang?re qui facilite sciemment une transaction importante ou fournit des services financiers importants aux personnes d?sign?es aujourd’hui pourrait faire l’objet de sanctions am?ricaines. Le pouvoir et l’int?grit? des sanctions de l’OFAC d?coulent non seulement de la capacit? de l’OFAC ? d?signer et ? ajouter des personnes ? la liste des ressortissants sp?cialement d?sign?s et des personnes bloqu?es (liste SDN), mais aussi de sa volont? de supprimer des personnes de la liste SDN conform?ment ? la loi. Le but ultime des sanctions n’est pas de punir, mais de provoquer un changement positif de comportement”, pr?cise le communiqu?.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.