Le Centre culturel Maurice Cadet, tout feu tout flamme pour ses 4 ans

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le coeur etait a la fete au Centre culturel Maurice Cadet. En sus des activites ayant eu lieu les 11 et 12 avril, la soiree du mercredi 13 avril 2022 a donne lieu a un ensemble de choregraphies, les unes plus inspirantes que les autres. Avec maniere et elegance, des enfants danseurs et danseuses ont offert un spectacle de grande facture pour les quatre annees dudit centre culturel, cofonde par le celebre poete jacmelien, Maurice Cadet, de regrettee memoire.

En lever de rideau, le public, compose majoritairement de jeunes, a eu droit a une choregraphie de Yanvalou et Maskaron, sous la direction du talentueux danseur et choregraphe jacmelien Joanis Gerald. Jumelant gestes et mouvements, ils etaient plusieurs sur scene a s’exprimer et exprimer toute la richesse de notre culture et notre folklore. Cette performance empreinte de Yanvalou exprimant les vagues de la mer a enchante le public.

Le Nago a ete aussi de la partie. Les filles ont offert une belle choregraphie au rythme Nago. Appelant au combat, cette prestation exprimait bien la bataille qu’a livree cette enseigne culturelle pendant quatre ans pour promouvoir la culture et le savoir. Sous la voix entrainante du chanteur samba Yonel Charles et au rythme des percussions, ces professionnels de la danse ont laisse exprimer leur corps. Pour le choregraphe Joanis, leur mouvement traduit aussi le chemin parcouru par le centre, son combat pour initier des jeunes a la culture dans un environnement ou les gens s’adonnent de moins en moins aux choses de l’esprit.

Et ce n’etait pas tout. Ces danseurs ont aussi offert une choregraphie Ibo, danse de la liberte et le rara exprimant le contentement. Pour le directeur artistique, celle-ci a voulu montrer la trajectoire du centre qui a pu faire face aux differents obstacles auxquels il a bute. Elle a aussi mis en avant la volonte de ses membres de poursuivre la mission qui leur est confiee.

Une belle soiree d’anniversaire. Les representations concordaient bien avec cette soiree tournee autour du theme ” An n danse pou fyete kilti”. Sensible a la musique et encore plus a la gestuelle de ces danseurs et danseuses, le public a ovationne ces jeunes filles danseuses. Des prestations qui ont su mettre en evidence nos valeurs, nos moeurs, notre rara et le vodou.

Saluant le travail du Centre dans la communaute jacmelienne, la presidente, Scheilla Zenny Kwaly, se dit heureuse de voir tant de jeunes qui arrivent a s’epanouir pendant ces quatre annees. Satisfaite de l’engagement du Centre dans la communaute de Jacmel, elle dit vouloir partager davantage de l’amour pour les jeunes et les enfants. <>, a-t-elle souhaite.

Pour sa part, le directeur executif du Centre, Rodney Saintil, se dit fier de celebrer ces quatre annees d’existence dudit centre. << C'est avec un sentiment de fierte qu'on celebre ces quatre ans. Pendant ces longues annees, le centre a du transformer la vie des jeunes de la ville de Jacmel, notamment ceux de son environnement immediat. L'objectif du Centre est de participer a l'epanouissement des jeunes vivant dans des zones defavorisees. Apres quatre ans, nous sommes satisfaits de nos realisations a travers la peinture, la litterature, la musique et la danse.

De son cote, le responsable culturel du Centre culturel Maurice cadet, Ar Guens Jean Mary, a evoque le chemin parcouru par le Centre culturel Maurice cadet a travers son offre. ” Pour ces quatre annees, on a voulu mettre en avant les differentes filieres composant notre structure: la litterature, la peinture, la musique et la danse. Ce sont quatre annees d’apprentissage, de lutte, de creation et d’innovation. Pendant ces annees, le Centre, qui est un carrefour culturel pour Jacmel, offre la possibilite de rencontres et de travail.