Le centre culturel Pyepoudre rend hommage a Jacques Stephen Alexis

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Du 16 mars au 29 avril 2022, le centre culturel Pyepoudre rend hommage a Jacques Stephen Alexis. En partenariat avec le Ministere de la Culture et de la Communication dans le cadre de <>, le Centre Culturel Pyepoudre organise, pendant un mois, une serie d’activites dans le but de faire ( re) decouvrir le romancier et l’immensite de son oeuvre. Les participants jonglent entre exposition de photos, causeries, spectacles, conferences, projections…

En lever de rideau, les eleves du College Marie-Anne ont eu droit, le 16 mars 2022, a une causerie autour du recueil de contes et nouvelles, <> ( 1960 ) de Jacques Stephen Alexis. Animee par la directrice du centre culturel Pyepoudre, Paula C. Pean, cette rencontre a permis aux eleves de decouvrir le romancier dans d’autres genres litteraires. C’etait aussi l’occasion de redecouvrir un grand qui voulait au-dela de toute ideologie un vrai changement pour Haiti.

A la salle polyvalente Frittznel Fanfan Morisseau, le vendredi 18 mars 2022, le public a eu droit a une projection-debat portant sur le romancier avec le film du realisateur Arnold Antonin intitule: <>. Dans ce film, le cineaste Arnold Antonin fait revivre le celebre ecrivain et homme politique haitien Jacques Stephen Alexis, dont la disparition, en avril 1961, durant la dictature de Francois Duvalier, demeure un mystere. Ce titre rassemble des temoignages en Haiti et a l’etranger sur la vie, l’oeuvre et le militantisme de l’ecrivain.

Le jeudi 24 mars dernier, une causerie a eu lieu auteur du conte et Jacques Stephen Alexis. Animee par la conteuse et metteure en scene Paula Pean, cette rencontre tendait a faire decouvrir le talent de conteur de l’originaire de Gonaives. Dans un premier temps, il y a eu des echanges extremement animes avec Paula et l’assistance. Dans un second temps, le public a eu a deguster une animation autour du conte TATE ZOFLANDO de l’auteur de <>.

Les seances se poursuivaient. Dans le cadre de la celebration de la Quinzaine de la Francophonie et centenaire de Jacques Stephen Alexis, a eu lieu, le 25 mars 2022, au Centre Culturel Pyepoudre, la performance “Preface en balade autour de l’oeuvre de Jacques Stephen Alexis “L’espace d’un cillement”. Concu par Paula C. Pean et mis en scene de Miracson St-Val, ce spectacle fait de lecture, musique et danse a permis au public de voyager dans l’univers erotique de Jacaues Soleil.

Et ce n’est pas fini! Une exposition autour de Jacques Stephen Alexis se poursuit au CCP. Ayant debute le 22 mars dernier, cette exposition porte sur des photos et portraits de l’auteur de <>. A la salle polyvalente Frittznel Fanfan Morisseau du Centre Culturel Pyepoudre, le public pourrait contemple non sans admiration de photos de Jacques. Ici, un portait a grandeur nature de Jacques, allume des projecteurs. La, une photo d’ensemble de lui, sa femme et sa fille florence. La encore, quelques lettres d’ecrivains adressees a l’un de leurs enfants, reel ou ou imaginaire, sur le modele de celle que J.S A a ecrit a sa fille Florence.

<< Je n'aurai pas beaucoup de temps, helas ! Pour continuer, du lointain ou je me trouve, mon imprescriptible tache paternelle… Je puis te donner vois-tu, ma petite fille, quelque chose que je connais bien, pour l'avoir eperdument cherche et trouve, tout en continuant a le chercher, c'est le sens de la purete du coeur, de l'amour de la vie, de la chaleur des hommes… Oui, j'ai toujours aborde la vie avec un coeur pur. C'est simple vois-tu, Florence…

Et surtout… n’oublie jamais qu’un etre humain ce n’est pas seulement des bras, des jambes et des mains, c’est avant tout une intelligence. Je ne voudrais pas que tu laisses dormir ton intelligence. Quand on laisse dormir son intelligence elle se rouille, comme un clou, et puis on est mechant sans le savoir… >>

J. S. Alexis.

Ne aux Gonaives (Nord), Jacques Stephen Alexis est une figure imposante du 20e siecle haitien. Ses livres a succes depassent les frontieres haitiennes. Compere general soleil (1955), Les Arbres musiciens (1957), L’Espace d’un cillement (1959) et d’un recueil de contes et nouvelles, <> (1960) sont devenus des classiques de la litterature haitienne. Alexis est mort en avril 1961, en Haiti, dans des conditions difficiles a preciser.