Le Collectif du 30 janvier souligne n’avoir eu aucune discussion avec le PM Ariel Henry pour une sortie de crise à la veille du 7 février

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le Collectif du 30 janvier souligne n’avoir eu aucune discussion avec le PM Ariel Henry pour une sortie se crise à la veille du 7 février 2024.

À travers une note en date du 18 janvier 2024 portant la signature de l’ex-sénateur Edgard Leblanc Fils, le Collectif des partis politiques signataires de la déclaration du 30 janvier dénonce une propagande orchestrée par le pouvoir en place autour des allégations de négociations menées par le Premier ministre Ariel Henry. Le Collectif souligne également n’avoir eu aucune discussion avec le Premier ministre Ariel Henry pour une sortie se crise à la veille du 7 février 2024.

Selon cette note, le Collectif du 30 janvier composé des partis GREH, LAPEH, MOPOD, OPL, PITIT DESALIN, PHTK, UNIR souligne que cette campagne menée par le chef du gouvernement haïtien est malsaine et elle vise à transformer dans l’opinion nationale et internationale ses tentatives infructueuses de subornation de personnalité de l’opposition en actes de négociations avancées pour une sortie de crise.

“Le Premier ministre de fait Ariel Henry, par mauvaise foi et cynisme, a délibérément boycotté les négociations pour une sortie de crise menées en novembre 2023 avec les bons offices du Groupe des Eminentes Personnalités de la CARICOM” précise le Collectif dans sa note.

En outre, le Collectif du 30 janvier a profité pour rappeler qu’au terme de l’article 20 de l’Accord du 21 décembre 2022, la période intérimaire couverte par le Premier ministre Ariel Henry prend fin le 7 février 2024, et pour combler la vacance, il est impératif de mettre en place un Exécutif conforme à l’esprit de la Constitution de 1987.

À lire aussi :

Capturé par la population, un présumé membre du gang de Village de Dieu remis à la Police à Canapé-Vert