Le déploiement de la MSS en discussion à l’OIF, avec les Etats-Unis et le BINUH comme protagonistes

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le déploiement de la MSS en discussion à l’OIF, avec les Etats-Unis et le BINUH comme protagonistes

La ministre de la justice et de la sécurité publique, Emmelie Prophète, a représenté le gouvernement au titre de ministre des affaires étrangères par interim à une importante réunion qui aura lieu le jeudi 18 janvier à Paris, en France, à l’initiative de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) consacrée à Haïti.

Le gouvernement américain, à travers une note de presse, du département d’État, a informé que la secrétaire d’État adjointe aux affaires des organisations internationales, l’ambassadrice Michele J. Sison, se rendra à Paris, en France, pour diriger la délégation américaine à cette réunion de l’OIF consacrée à Haïti qui se tiendra les 18 et 19 janvier.

La secrétaire adjointe Sison participera à un panel aux côtés du représentant spécial du secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations unies en Haïti afin de discuter de la sécurité en Haïti et de la mission multinationale de soutien à la sécurité (MSS) en Haïti, poursuit la note.

En prélude à cette réunion, l’ancien ambassadeur des États-Unis en Haïti a fait savoir sur son compte X qu’elle a eu une « bonne réunion avec le Représentant spécial du Secrétaire général pour le Bureau intégré des Nations Unies en Haïti (BINUH), Maria Isabel Salvador sur la façon dont les États-Unis et l’ONU peuvent travailler avec la Mission multinationale de soutien à la sécurité pour aider à stabiliser la situation sécuritaire en Haïti. »

Le secrétaire adjoint Sison a également témoigné d’une « réunion productive avec le conseiller spécial du secrétaire général de la CARICOM, l’ambassadeur Colin Granderson. Je l’ai remercié pour les efforts continus de collaboration de la CARICOM pour aider à résoudre la crise de la sécurité en Haïti. » L’ambassadeur Granderson fait partie des éminentes personnalités de la CARICOM qui ont essayé contre vents et marrés de trouver un accord entre les acteurs haïtiens.

Le Kenya qui devrait prendre la tête la de mission MSS avait envoyé en décembre dernier, une imposante délégation accompagnée de représentants de l’administration américaine, pour réaliser un réunion de travail avec le premier ministre, Dr Ariel Henry et les membres du Haut Conseil de la Transition.

À lire aussi :

Une commission dépêchée par le MENFP à Jacmel pour faire la lumière sur les cas présumés d’abus sexuels à l’UPSEJ