Le Dr Ariel Henry lache par ses pairs ?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le docteur Ariel Henry se passe de presentation. Sa reputation depasse nos frontieres. Neurochirurgien, il exerce dans les plus grands hopitaux du pays et enseigne dans nos meilleures facultes de medecine. Il est arrive a la tete de la Primature avec un CV rempli sur le plan professionnel. En politique, il n’est pas un neophyte. Le secteur medical ne pouvait avoir un meilleur representant aux commandes a la Primature.

Ironie du sort, sous la gouvernance du specialiste en neurochirugie, des hopitaux publics sont en greve depuis plusieurs semaines. Les plus pauvres de la population sont de plus prives des soins de sante. On apprend meme que des patients decedent a l’Hopital de l’Universite d’Etat d’Haiti faute de soins.

Il n’y a pas que les greves dans des hopitaux publics qui meritent d’etre signalees. Depuis l’arrivee d’Ariel Henry a la Primature, on ne compte plus le nombre de medecins kidnappes. Le cas le plus spectaculaire est celui de l’urologue Pierre Boncy et du gynecologue Michel D’Alexis, kidnappes dans l’enceinte meme de leur cabinet medical par des hommes armes portant l’uniforme de la police, a la ruelle Berne, en plein jour, le mercredi 2 mars 2022. Il est vrai que le phenomene du kidnapping n’a pas commence avec Ariel Henry, mais il n’a rien fait pour y mettre fin. Il n’en parle meme pas lors de ses prises de positions publiques.

L’enlevement spectaculaire des deux medecins ne laisse pas indifferents les collegues d’Ariel Henry reunis au sein de l’Association medicale haitienne (AMH) et des autres corporations de professionnels de sante. Les regroupements de medecins demandent a leurs membres des dix departements geographiques du pays d’observer une greve de trois jours, soit les lundi 14, mardi 15 et mercredi 16 mars afin de contraindre les autorites etatiques a prendre les mesures necessaires pour ramener la paix dans le pays. Cette annonce de greve dans le secteur medical fait suite a deux jours de pause observes a l’Universite d’Etat d’Haiti pour protester contre l’insecurite a la suite de l’assassinat du professeur Jacques Faubert Etienne. Il faut rappeler que cet appel a la greve est lance a l’issue d’une manifestation des journalistes pour protester contre l’insecurite.

La greve des medecins ne sera pas le premier mouvement du genre contre l’insecurite. L’annee derniere, des syndicats des transports en commun, des pasteurs, des ecoles congreganistes avaient observe plusieurs journees de greve contre le kidnapping. Si l’AMH se trouve dans l’obligation de recourir a la greve aujourd’hui pour la meme cause, c’est que la voix des chauffeurs n’avait pas ete entendue. Celle des medecins sera-t-elle ecoutee ?

En attendant d’obtenir la reponse du Premier ministre Ariel Henry, du directeur general de la police Frantz Elbe, du ministre de l’Interieur Liszt Quitel, de celui de la Justice Me Berto Dorce et de tous ceux qui sont payes pour garantir la securite de la population, l’annonce de la greve des medecins sous le regne de l’un des leurs est un signal fort. Un desaveu.

En l’absence d’un Parlement responsable capable d’interpeller le Premier ministre pour son incapacite ou son refus de combattre l’insecurite, c’est aux citoyens de prendre le relais. L’AMH donne le ton.