Le Dr Florence Duperval Guillaume ? la porte de l’histoire

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Comme tous les professionnels de carri?re, du haut de ses 34 ans d’exp?rience, le Dr Florence Duperval Guillaume ne sait plus comment se pr?senter ni comment raconter son histoire. La question provoque un fou rire. <>, reconnait-elle.

La candidate ? la plus puissante organisation sanitaire de l’Am?rique, du moins th?oriquement, est ? la fois symbolique et historique. Symboliquement : Ha?ti sort d’un contexte de crise sanitaire mondiale provoqu?e par la pand?mie Covid-19 o? elle peut se targuer d’?tre le pays le moins touch? de toute la r?gion. Historiquement parce qu’il s’agit de la toute premi?re fois qu’une Ha?tienne se porte candidate ? ce poste. Un petit pas que d’autres pourront suivre avec beaucoup plus d’assurance ? l’avenir.

? entendre le Dr Florence Duperval Guillaume, cette candidature- au demeurant support?e par les pays de la Cara?be qui n’ont envoy? aucun autre candidat en signe de solidarit?- si elle doit rester dans l’histoire, doit ?tre celle d’une professionnelle de la sant? en qu?te de la meilleure fa?on de prendre soin du plus grand nombre.

Cette volont? de servir les autres remonte ? ses ann?es de scolarit? chez les soeurs du Sacr?-Coeur de Turgeau o? apr?s ses travaux en classe elle savait accompagner les bonnes soeurs dans les endroits d?favoris?s pour apprendre ? lire aux enfants qui ne pouvaient pas aller ? l’?cole.

<>, se souvient le Dr Florence Duperval Guillaume.

Celle qu’on pr?sentait comme un astre en math?matiques, physique et chimie, rappelle que la volont? d’aider les gens n’avait pas laiss? trop de doute quand il fallait choisir entre la Facult? des sciences et la Facult? de m?decine de l’Universit? d’?tat d’Ha?ti.

Brillante ?tudiante en m?decine, elle a obtenu son dipl?me de docteur en m?decine en 1987. L’id?e de se sp?cialiser en p?diatrie est venue du service social qu’elle a fait ? Arniquet. <>, raconte lentement le Dr Duperval Guillaume comme si elle ?tait en train de revivre chaque ?tape de cette p?riode palpitante de sa vie.

Comme un hommage ? sa grand-m?re, elle allait solliciter l’aide du Dr Josette Bijou, directrice r?gionale de la Sant? dans le Sud ? l’?poque, pour pouvoir vacciner tous les enfants d’Arniquet apr?s avoir assist?, impuissante, ? la mort de deux enfants. <>, se r?jouit aujourd’hui encore la candidate ? l’OPS.

Apr?s un tel exploit, la question ne se posait pas pour elle, qui croit toujours en cette force propulsive du destin ; elle a d?cid? de se sp?cialiser en p?diatrie. C’est en deuxi?me ann?e de r?sidence ? l’H?pital de l’Universit? d’?tat d’Ha?ti qu’elle a attir? l’attention de ses sup?rieurs hi?rarchiques sur le fait que les m?res des enfants de 1 ? 6 ans hospitalis?s pour diarrh?e aigu? pr?sentaient elles aussi non seulement les m?mes sympt?mes de diarrh?e, mais ?galement des ?ruptions cutan?es qui ont ?t? diagnostiqu?es par le service de dermatologie : Sarcome de Kaposi.

Elle a pris part aux premiers travaux du Groupe ha?tien d’?tudes du Sarcome de Kaposi (Gheskio), lesquels ont d?bouch? sur une explication de cette symptomatologie qu’on voulait attribuer maladroitement aux Ha?tiens. Plus tard, on parlera de VIH/SIDA pour d?crire ce syndrome.

Depuis, elle s’est lanc?e dans une carri?re en sant? publique d’abord ? l’?cole de sant? publique de l’universit? de Michigan puis ? Harvard en passant par plusieurs autres ?coles de sant? publique ? travers le monde.

Cadre technique de l’USAID depuis 1995, elle a coch? toutes les cases dans cette organisation du gouvernement am?ricain tr?s impliqu?e dans le domaine de la sant? en Ha?ti jusqu’? sa nomination comme ministre de la Sant? publique et de la Population. <>, explique le Dr Guillaume Duperval. C’est au cours d’une pr?sentation au Palais national sur la situation sanitaire du pays en pr?sence des diff?rents partenaires impliqu?s dans la sant? que le choix a ?t? fait, clarifie l’ancienne ministre de la Sant?.

Ministre de la Sant? publique et de la Population de 2011 ? 2016, elle dit avoir appris ? ses d?pens que la politique est d?terminante pour avoir un bon syst?me de sant? mais elle se r?jouit ?galement d’avoir utilis? son pouvoir politique pour am?liorer la situation sanitaire du pays. Un bilan dont elle est fi?re, malgr? les nombreuses difficult?s et le contexte sanitaire particulier dont il a h?rit? apr?s le s?isme du 12 janvier 2010.

De son bref passage ? la Primature comme Premier ministre par int?rim entre 2014 et 2015, elle retient sa capacit? ? dialoguer avec tout le monde sur des sujets aussi importants que diversifi?s en vue d’am?liorer les conditions de vie de la population.

Quelques mois apr?s avoir quitt? le monde de la politique, elle a retrouv? l’USAID, cette fois-ci comme directeur pays du projet <> (GHSC-PSM). D’un coup de pouce du destin ? un autre, elle se retrouve aujourd’hui ? la porte d’une autre page de son histoire, les cadres du gouvernement actuel ont retenu son profil comme la candidate d’Ha?ti ? l’OPS pour ces ?lections qui auront lieu en ce mois de septembre 2022. <>, confie le Dr Florence Duperval Guillaume.

Pour avoir ?t? ministre de la Sant? publique et Premier ministre en Ha?ti, elle est rest?e optimiste et pragmatique. <>, nuance-t-elle.

Tout compte fait, quelque soit l’issue de ces ?lections, elle ne peut que s’en r?jouir de faire- comme dirait si bien l’?crivain Bernard Groethuysen- de sa biographie une page dans l’histoire universelle.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.