Le d?sespoir des innocents

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Sans reprendre tel quel le titre du roman de Henry K?nol, “Le d?sespoir des anges” paru en 2009, cet ?dito s’en inspire. A double titre.

D’une part, le livre parlait d?j? du ph?nom?ne des gangs dans la r?gion m?tropolitaine, et les innocents sur terre sont tout aussi d?sesp?r?s en Ha?ti que les anges qui sont au ciel en cette ann?e 2022.

D’autre part, seule la litt?rature peut tenter de d?peindre ce qui se passe en Ha?ti, ann?e apr?s ann?e. L’actualit? est trop riche et trop immobile en m?me temps. Les cercles de l’enfer de Dante sont de la petite bi?re devant notre r?alit? et l’avenir qui se trace sous nos yeux.

N ap desann, n ap fouye.

Nou pa w? kl?, n ap fouye pi r?d.

Nou p?di wout tounen an.

Gary Victor, s’il y en a un, para?t ?tre le seul ?crivain avec l’immagination suffisante pour concocter un sc?nario ? la hauteur de nos malheurs. Mais, m?me le p?re d’Albert Buron, de Sonson Pipirit et des Dossiers interdits, n’a pas ?t? aussi loin dans l’anticipation de l’horreur.

Gary Victor devra imaginer un personnage plus mal?fique que ses plus terribles diables, d?mons et b?k? pour arriver ? la cheville de la r?alit? ha?tienne de cette deuxi?me d?cennie du 21e si?cle.

Rony Gilot nous a quitt?s, mais esp?rons qu’une bonne plume de sa trempe couche sur papier nos p?rip?ties au jour le jour, comme il savait le faire. Les temps mauvais m?ritent autant chroniques que les jours heureux.

Le g?n?ral-pr?sident Prosper Avril a de la mati?re pour plusieurs autres tomes de son Livre noir de l’ins?curit?. Cette semaine, entre cet inspecteur divisionnaire de la PNH cribl? de balles, les victimes de naufrage que l’on enterre ? Porto Rico et le principal tribunal de la r?gion m?tropolitaine qui est sous le contr?le d’un gang, la mati?re d?passe le stade de l’ins?curit? pour ouvrir de nouveaux chapitres dans la dissolution de l’?tat ha?tien tel que nous l’avons connu.

Pour revenir au Docteur Rony Gilot – ? qui l’ancien Jocelerme Privert ? rendu hommage, mercredi au Karibe – , on peut se demander comment Gilot qui a servi l’Etat et l’administration publique ha?tienne avec un sens des responsabilit?s et du devoir, des Duvalier jusqu’? la d?mocratie d?soss?e par le PHTK, d?crirait la situation actuelle et quelles solutions cet homme de pouvoir pr?coniserait-il ?

Ha?ti conna?t une crise de leadership et une crise de proposition. La litt?rature peut aider. Mais, et c’est ? d?sesp?rer, il n’y a plus de place sur l’?chiquier national ni pour les anges ni pour les innocents.