Le FBI met Vithel’Homme Innocent sur une liste des 10 fugitifs les plus recherchés

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Vitel’Homme Innocent ajouté à la liste des dix fugitifs les plus recherchés du FBI.

Le FBI via son site internet a informé ce mercredi que le chef de gang Vithel’Homme Innocent fait partie d’une liste des dix fugitifs les plus recherchés dans le monde. Il est accusé de complot en vue de commettre une prise d’otages entraînant la mort, peut-on lire sur le site de l’institution qui offre une récompense de 2 millions de dollars pour toute information pouvant mener à son arrestation.

“Le FBI, en collaboration avec le bureau du procureur du district de Columbia et le département d’État américain, a annoncé l’ajout de Vitel’Homme Innocent à sa liste des dix fugitifs les plus recherchés. Une récompense pouvant aller jusqu’à 2 millions de dollars est offerte pour toute information menant à son arrestation et/ou à sa condamnation”, ont écrit les responsables.

Cette récompense de deux millions de dollars est offerte par le programme Transnational Organized Crime Rewards du Département d’État des États-Unis, a indiqué la note.

Le FBI dans sa version explique les raisons qui ont poussé l’institution à rechercher activement Vithel’Homme. L’individu aurait collaboré avec le gang 400 Mawozo, lors de l’enlèvement en octobre 2021 de 17 missionnaires chrétiens en Haïti, dont cinq enfants, un âgé d’à peine 8 mois. Les otages auraient été détenus sous la menace d’une arme et la plupart seraient restés captifs pendant 61 jours.

Les gangs avaient exigé le paiement d’une rançon pour chacune des victimes. De plus, sous la direction d’Innocent, il est allégué qu’en octobre 2022, le gang Kraze Barye aurait kidnappé un citoyen américain en Haïti et tué un deuxième citoyen américain lors de la tentative d’enlèvement, a détaillé la note.

Dans des informations divulguées, le FBI a mentionné l’âge de l’individu, sa hauteur, son poids, sa couleur entre autres.

A lire aussi :

Les employés de la CSCCA toujours séquestrés malgré le versement de la rançon exigée par les ravisseurs