Le FNE présente les montants déjà dépensés dans ses différentes interventions et informe de la récupération de ses données égarées

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le FNE présente les montants déjà dépensés dans ses différentes interventions et informe avoir récupéré le document au niveau de son service informatique

La direction générale du Fonds National de l’Education (FNE), lors d’unpoint de presse tenu le mercredi 31 janvier 2024 a présenté la mission de l’institution, qui est placée sous la tutelle du ministère de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, ses différents axes d’intervention et des montants décaissés comme appui budgétaire à divers programmes mis en place dans le secteur. Le directeur général du Fonds National de l’Éducation, Jean Ronald Joseph, a également réagi sur les accusations de l’ancien responsable du service informatique.

Pour mettre en avant la mission du FNE, Jean Ronald Joseph a présenté comme premier axe d’intervention, le programme de gratuité de l’éducation qui est piloté par le ministère de l’éducation nationale dont le FNE a pour la responsabilité de payer l’ensemble des contractuels du ministère dans les différentes écoles touchées. Il paie les frais scolaires pour les élèves du niveau fondamental dans les écoles communautaires Ce programme de 2019 à date coûte à l’Etat haïtien 3 147 598 000 de gourdes

Le deuxième axe d’intervention du FNE concerne les infrastructures scolaires notamment la rénovation et la construction des établissements scolaires. Jusqu’à date 52 écoles chantiers ont débuté dans le pays avec l’argent tiré du FNE. 11 écoles ont déjà été inaugurées dans plusieurs départements du pays. La rentrée scolaire de 2023-2024 a été lancée dans une des écoles récemment construite dans la Gand’Anse. Actuellement il y a 16 écoles qui sont en attente d’inauguration et 25 chantiers sont en cours d’exécution, parmi eux 15 écoles qui se trouvent dans le Grand Sud. Ces chantiers ont été lancés après le séisme de août 2021. Pour ces chantiers de construction d’école, un montant de 2 milliards 774 millions de gourdes a été décaissé.

Jean Ronald Joseph a fait savoir que le FNE a également investi dans les mobiliers scolaires tels que les bancs. De avril 2020 à date « nous avons décaissé plus de 525 millions de gourdes pour les mobiliers scolaires notamment des bancs de deux places », dit-il. Pour le programme de cantine scolaire à partir de produits locaux, le FNE a déjà octroyé comme appui budgétaire un montant de plus de 255 millions de gourdes en support à ce programme géré par le programme national de cantine scolaire.

Concernant le scandal qui impliquait le responsable du service informatique, Mevoisit Evens, mis en cause pour la suppression du « Journal de banque », un fichier informatique sensible du Fond national pour l’éducation, pour l’exercice fiscal 2023-2024, Jean Ronald Joseph a affirmé que la direction du FNE a reconstitué son dossier « Journal de banque » à partir des données qu’il dispose.

« Nous avons repris le contrôle de notre service informatique. Toutes nos données sont disponibles. Le fichier supprimé à été reconstitué avec notre expertise. À présent le dossier de l’employé en question est traité à la fois de manière administrative et judiciaire », a-t-il expliqué.

Le directeur général du Fonds National de l’Éducation a affirmé que l’institution finance des études universitaires pour de nombreux jeunes dans le pays à travers la CORPUA qu’elle accorde des bourses pour plus de 1500 étudiants pour un montant dépassant 285 millions de gourdes. En plus de ces universités privées, un appui budgétaire a été accordé à l’UEH de l’ordre de 30 millions de gourdes depuis son arrivée dit-il à la tête de l’institution.

Aussi, les étudiants haïtiens qui réalisent des études de Master et Doctorat à l’étranger dans 16 pays, environ 229 étudiants, après avoir signé une convention pour retourner et prêter main forte au pays, ont reçu des subventions estimées à 133 millions de gourdes.

A lire aussi :

Des organisations de femmes ont organisé une marche pour la paix pour dire non à la violence des gangs