Le juge Chavannes ?tienne install? comme doyen a.i. du tribunal premi?re instance de Port-au-Prince

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le juge Chavannes ?tienne prend fonction comme doyen a.i. du tribunal de premi?re instance de Port-au-Prince. Le mandat du doyen sortant Me Bernard St-Vil n’a pas pu ?tre renouvel? ? temps apr?s avoir pass? sept ans ? ce poste.

Le commissaire du gouvernement aupr?s de la Cour de cassation, Me Carv?s Jean qui a dirig? la c?r?monie d’installation a tenu ? pr?ciser que le choix port? sur le juge Chavannes ?tienne pour occuper ce titre provisoire, cette haute et difficile fonction, est certainement motiv? par le constat de son parcours impeccable de carri?re au sein de la magistrature ha?tienne.

“Le Conseil sup?rieur du Pouvoir judiciaire (CSPJ) vous adresse ses f?licitations tout en vous exhortant ? continuer ? avancer dans la bonne direction en accomplissant vos t?ches et vos responsabilit?s avec la m?me ardeur qui vous a toujours caract?ris?”, a d?clar? le conseiller au CSPJ.

Me Carv?s Jean a saisi l’occasion pour saluer le travail effectu? par le doyen sortant Me Bernard St-Vil, tout en lui souhaitant un tr?s bon usage de ce moment qui, dit-il, correspond probablement ? une l?g?re pause.

Le conseiller au CSPJ n’a pas manqu? de tarir d’?loges ? l’?gard du doyen sortant qu’il pr?sente comme un grand technicien qui conna?t le droit du bout de ses doigts. “Me Bernard St-Vil d?tient une ?l?gance hors pair, un sens de relations humaines impeccable. Son mandat n’a pas eu le temps d’?tre renouvel? ? temps”, a fait savoir Me Carv?s Jean.

S’adressant au nouveau doyen du TPI de Port-au-Prince, Me Carv?s Jean explique que le CSPJ compte sur sa comp?tence, son leadership et son savoir-faire. Il profite pour solliciter la collaboration de l’ensemble du personnel concern? du tribunal aux fins de maintenir le bon fonctionnement du tribunal.

Le doyen fra?chement install?, le juge Chavannes ?tienne, se dit conscient de l’immensit? de la t?che qui l’attend.

“Ensemble nous allons r?parer l’image de la justice”, a-t-il laiss? entendre.

“Accepter une telle responsabilit? aussi difficilement et d?l?t?re dans un contexte o? la justice se trouve asphyxi?e par des forces de pouvoirs o? la corruption est devenue la pierre angulaire para?t comme un acte d’h?ro?ne”, a l?ch? le doyen ai du TPI de Port-au-Prince. Pour le magistrat ?tienne, la volont? des acteurs du syst?me judiciaire est n?cessaire pour lui permettre de remplir sa mission qui est celle d’?lever la nation comme le con?oit le sage Salomon.

Le doyen Chavannes ?tienne a mis l’accent sur l’espace o? sont log?s le tribunal au parquet qui ne sont pas ad?quats.

“Le nombre de services publics de la justice ne peut ?tre distribu? dans un atmosph?re de s?r?nit?”, se plaint le doyen ?tienne ?voquant aussi d’autres probl?mes criants. “Les juges et parquetiers ne disposent pas de moyens logistiques et les dossiers p?naux regorgent le tribunal ce qui favorise non seulement l’augmentation de la d?tention pr?ventive mais les recours en habeas corpus”, a-t-il r?v?l?.

Aux avocats, le doyen Chavannes ?tienne les appelle au soutien et ? la franche collaboration. Il conseille par ailleurs les greffiers de ne pas se laisser marchander par la corruption qui met en p?ril leur carri?re. “Attachez-vous de pr?f?rence ? vos obligations de probit?, d’honn?tet? et de moralit? qui les permettront de gravir les ?chelons dans le syst?me”.

Pour sa part, le doyen sortant Me Bernard St-Vil a promis de rester disponible afin de partager ces longues exp?riences avec le nouveau doyen.

“Vous aurez ? faire face ? des avocats qui feront un usage abusif de l’article 73 du code de proc?dure civile qui, par paresse intellectuelle, tenteront de tout r?soudre par des ordonnances gracieuses”, a pr?venu Me Bernard St-Vil.

Le doyen sortant a remerci? au passage les commissaires du gouvernement Clam? Ocname Dam?us et Jean Danton L?ger qui gr?ce ? leurs collaborations le taux de personnes plac?es en d?tention pr?ventive prolong?e a chut? de plus de 20%.

Me Bernard St-Vil profite pour f?liciter l’actuelle ministre de la Justice, Me Emmelie Proph?te Milc? pour ses initiatives. “Assez souvent, les rapports adress?s par le doyen au ministre de la justice sont rest?s lettre morte”, a d?nonc? le doyen sortant. “Les enqu?tes diligent?es par la Direction centrale de la police judiciaire ont prouv? que plusieurs cambriolages enregistr?s sont l’oeuvre d’agents d’e s?curit? affect?s au tribunal. Si on avait tenu compte des rapports du doyen qui proposaient leur transfert, des pi?ces importantes de plusieurs dossiers sensibles ne seraient pas emport?es”, a-t-il confess?, avant de souhaiter que des espaces de travail soient mis ? la disposition des juges d’instruction saisis de ces dossiers.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.