Le metal decoupe, un metier precieux pour Jacques Roodlet

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

L’univers artistique de Jacques Roodlet regorge de pieces decoupees sorties tout droit du coeur. Pour creer son art, l’artiste realise des objets cultes qui invitent a l’admiration. Salle a manger, bordures de miroir et encadrements, plaques decoratives, tableaux decoratifs… Dans cette activite qui donne un sens a son travail d’artisan, il travaille passionnement pour mieux faire que les annees precedentes. Il ne fait qu’aplatir, decouper, transformer et produire du beau.

Ayant debute le metier de sculteur depuis l’age de huit ans, a Noailles, Jacques gagne sa vie et repond aux besoins de sa famille, grace au metal decoupe. Le fer decoupe nourrit ce travailleur. <>, a confe cet artisan pour qui le metal est un metier precieux>>, qui dit collaborer a plusieurs ateliers de sa zone.

Jacques Roodler a plusieurs marches pour ecouler ses travaux. A part le village de Noailles ou il collabore, a cote de plusieurs ateliers et l’Arisanat en fete, la grand-messe annuelle de l’artisanat a laquelle il participe tous les ans, le sculpteur vend ses creations, dans toute la Caraibe et aux Etats-Unis d’Amerique. <>, a confie l’artisan, qui a affirme avoir ecoule beaucoup de produits au cours d’Artisanat en fete.

C’est parti! La grande fete artisanale, c’est pour ce week-end. Le public est convie a prendre part et a y venir en grand nombre. Pour satisfaire le besoin de plus d’un, ce sculpteur qui, tout petit, aux cotes de son oncle, s’armait de son marteau pour dompter le metal dit preparer des oeuvres qui sortent de l’ordinaire. C’est egalement le moment pour l’artiste d’echanger avec les consommateurs et comprendre mieux leurs besoins.