Le ministre de la Justice promet les moyens necessaires au juge Belabre

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Quelques jours apres avoir critique publiquement le Conseil superieur du pouvoir judiciaire et le gouvernement qui n’ont mis aucun moyen a sa disposition pour faire son travail, la voix du juge Merlan Belabre, en charge de l’enquete sur l’assassinat du president Jovenel Moise, a ete entendue. Dans une interview exclusive accordee mercredi au Nouvelliste, le ministre de la Justice, Me Berto Dorce, promet de mettre tous les moyens necessaires a la disposition du magistrat a partir de lundi prochain.

<>, a rapporte au Nouvelliste le ministre de la Justice a la suite d’une conversation telephonique qu’il avait avec le magistrat instructeur mercredi avant d’accorder cette interview au journal.

<>, a ajoute Me Berto Dorce.

<>, a annonce au journal le ministre de la Justice et de la Securite publique.

Dans cette interview exclusive accordee mercredi apres-midi au journal, Me Berto Dorce se donne pour limite le lundi 21 mars 2022 pour mettre a la disposition du magistrat instructeur tous les moyens necessaires de faire son travail jusqu’a son ordonnance de cloture.

Le ministre de la Justice a avoue au journal qu’il etait choque par la derniere sortie fracassante du juge Merlan Belabre. <>, a avance Me Dorce.

Interroge pour savoir pourquoi le gouvernement a attendu les denonciations du juge avant de mettre a sa disposition des moyens pour faire son travail, le ministre de la Justice a repondu en ces termes : <>

Contacte jeudi par le journal, le juge Merlan Belabre a confie au Nouvelliste qu’il n’etait toujours pas en possession du dossier de l’assassinat du president Jovenel Moise. <>, a revele au journal le magistrat instructeur.

Dans cette interview exclusive accordee au journal, le juge Belabre a souligne qu’il ne revient pas au gouvernement de lui donner des moyens de faire son travail mais au Conseil superieur du pouvoir judiciaire (CSPJ). <>, a precise le juge d’instruction.

Pourquoi environ deux semaines apres que le doyen vous a confie l’affaire de l’assassinat du president vous n’avez pas encore le dossier ? A cette question du journal, le juge Belabre a repondu : <>

Le ministre de la Justice, Me Berto Dorce, a profite de cette interview accordee au journal pour reiterer sa volonte de deloger le tribunal de premiere instance de Port-au-Prince du Bicentenaire a un autre endroit plus securise.

Me Merlan Belabre a ete designe pour instruire le dossier de l’assassinat de Jovenel Moise. Plus d’une semaine apres sa designation, le magistrat a publie, le dimanche 13 mars, une note de presse ecrite a la main dans laquelle il a exprime ses inquietudes pour sa securite et celle de sa famille. <>, pouvait-on lire dans cette note de presse redigee en creole.

En huit mois, l’enquete sur l’assassinat du president Jovenel Moise a ete deja confiee a trois juges d’instruction. Il s’agit de Mathieu Chanlatte, Garry Orelien et Chavannes Etienne. Comme une patate chaude, deux des trois magistrats instructeurs se sont deportes de l’affaire et le troisieme a ete ecarte par le doyen, en l’occurence le juge Garry Orelien. Merlan Belabre est le quatrieme juge a qui le dossier a ete confie.