Le p?nitencier national est devenu un couloir de la mort, s’alarme Marie Yol?ne Gilles

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La responsable de la Fondation Je Klere, organisme de d?fense des droits humains, Marie Yol?ne Gilles, tire la sonnette d’alarme sur les conditions de d?tention des prisonniers dans les prisons, notamment au p?nitencier national. Selon elle, il est possible qu’il existe une flamb?e de chol?ra ? la prison civile de Port-au-Prince qui a d?j? provoqu? une vingtaine de d?c?s. <>, d?nonce la militante des droits humains.

Selon Marie Yol?ne Gilles, des d?c?s sont enregistr?s ?galement au sein d’autres centres carc?raux du pays. <>, a indiqu? Marie Yol?ne Gilles, soulignant que de juillet ? octobre, plus d’une soixantaine de prisonniers sont d?c?d?s dans tout le pays.

Plus loin, la repr?sentante de la Fondation Je Klere a d?plor? le d?lai mis pour sortir les cadavres des cellules. <>, se lamente-t- elle.

Madame Gilles fait remarquer que les protestations suivies de barricades ont des incidences sur la situation des d?tenus dans les diff?rents centres. <>, d?plore Marie Yol?ne Gilles.

La militante de d?fense des droits humains critique les autorit?s judiciaires qui, selon elle, n’ont rien fait pour diminuer la surpopulation carc?rale provoqu?e par la d?tention pr?ventive prolong?e. <>, soutient Marie Yol?ne Gilles.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.