Le president Jovenel Moise assassine en sa residence privee

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le Premier ministre Claude Joseph a ete le premier a confirmer l’assassinat du president. <>, lit-on dans un communique tot mercredi matin.

<>, a ajoute le communique.

Selon le constat legal, Jovenel Moise a ete crible de balles. <>, a confie au Nouvelliste le juge de paix suppleant de Petion-Ville, Carl Henry Destin, en fin d’apres-midi du mercredi 7 juillet. <>, a detaille le magistrat, soulignant <>.

Le juge de paix a confirme que personne de la residence presidentielle n’a ete touche par balle, a l’exception de la premiere dame. Jormalie Moise, la fille du couple presidentiel, qui etait presente au cours de l’attaque, s’etait cachee dans la chambre de son frere. La servante et le garcon de service ont ete ligotes par les membres du commando qui ont crie <> au moment de penetrer dans la propriete, a poursuivi le juge, citant des temoins. <>, a souligne le juge Carl Henri Destin.

Un commando de 28 assaillants a tue le president, selon la police

Selon le directeur general de la Police nationale d’Haiti, Leon Charles, un commando de 28 assaillants, 26 Colombiens et deux Americains d’origine haitienne, a mene l’attaque contre la residence privee du president. <>, a indique Leon Charles lors d’un point de presse, jeudi 8 juillet.

11 des 17 mercenaires arretes par les forces de l’ordre s’etaient refugies a l’ambassade de Taiwan a Petion-Ville ou se trouvait la <> des membres du commando. <>, lit-on dans un communique de l’ambassade de Taiwan.

<>, poursuit le communique.

Selon l’ambassade de Taiwan, qui salue <>, <>.

Sept presumes mercenaires tues

L’operation policiere s’est soldee par la mort de sept mercenaires, selon les autorites. Aucun policier haitien n’a ete en revanche tue ni blesse. La PNH indique avoir recupere des armes, des munitions et d’autres objets, dont le serveur de la camera de surveillance de la residence du president et son chequier personnel.

Le juge de paix suppleant de Petion-Ville, Clement Noel, interroge par Le Nouvelliste, a confie avoir verbalise, jeudi 8 juillet, les corps sans vie de deux presumes mercenaires, deux Colombiens, Mauricio Javier Romeo Medina et Duberney Capador Giraldo, a la rue Pinchinat, a Petion-Ville. 5 armes a feu, dont 2 pistolets 9 millimetres, des cartouches de calibre 5,56 millimetres, le serveur de la camera de surveillance de chez le president Jovenel Moise, un chequier de la Banque nationale de credit (BNC) au nom de Monsieur et Madame Jovenel Moise, une vingtaine de sacs, des haches, des pinces coupantes, des vetements, de la nourriture et de l’argent, 109 billets de 20 dollars US, un lot de 100 billets de 100 dollars US, un lot de 99 billets de 100 dollars US et un lot de 100 billets de 100 US, 100 billets de 50 dollars US, 32 billets de 100 dollars dans un gilet pare-balles, deux plaques de vehicule de location et le contrat de location de vehicule fait avec Avis le 6 juillet, des telephones cellulaires entre autres, a confie le magistrat Clement Noel, qui a auditionne et ordonne la garde-a-vue de James Solages et de Joseph Vincent.

Concernant ces deux derniers cites, <>, a indique le juge de paix, citant les declarations de James Solages et de Joseph Vincent. Interroge sur le commanditaire de cette mission, James Solages a indique avoir <>, a rapporte le juge Clement Noel. James Solages a indique qu’il etait en Haiti depuis un mois. Il vivait a Petion-Ville. Quant a Vincent Joseph, il est en Haiti depuis six mois. Ce dernier a indique qu’il habitait a Freres. <>, a revele James Solages, cite par le juge de paix Clement Noel.

Le corps d’un autre presume mercenaire a ete constate, le meme jeudi, a la rue Stenio Vincent, a Petion-Ville par le juge Fidelito Dieudonne. <>, a confie le juge Fidelito Dieudonne au journal. Le juge Dieudonne a indique qu’au nombre des mercenaires, figuraient quatre Colombiens. Ils sont arrives en Haiti le 6 juin 2021 en passant par la Republique dominicaine. <>, a observe le juge de paix Fidelito Dieudonne.

Les responsables de securite du president sous enquete

Le commissaire du gouvernement a.i. du tribunal de premiere instance de Port-au-Prince, Me Bed-Ford Claude, a indique avoir << donne a la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) delegation de pouvoir afin d'auditionner tous les agents de securite rapproches du president Jovenel Moise. <>, a confie jeudi au Nouvelliste Me Bed-Ford Claude. <>, s’est demande le chef du parquet.

<>, exige le chef du parquet de Port-au-Prince.

Le commissaire du gouvernement a aussi demande a l’Inspection generale de la police de mettre a la disposition de la justice, le mardi 13 juillet, l’inspecteur Paul Eddy Amazan, responsable du Cat Team, et le commissaire Leandre Pierre Osman, responsable de l’Unite de securite du palais (USP).

Dauphin de l’ex-president Michel Martelly, Jovenel Moise etait devenu le 58 e president de la Republique, le 7 fevrier 2017, apres une campagne electorale d’environ 22 mois, au cours d’elections contestees par une frange de la classe politique. Depuis sa prise de pouvoir, le pays vit au rythme de crises politiques. Le defunt, originaire de Trou-du-Nord (Nord-Est d’Haiti), pere de trois enfants, est decede tragiquement a 53 ans.

Valery Daudier

Roberson Alphonse

Robenson Geffrard