Le prix Carbet des lyceens decerne a Emmelie Prophete pour <>

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Apres Michele Gargar, recompense a l’edition precedente pour son roman <>, paru aux editions Ibis Rouge, c’est la journaliste et romanciere haitienne Emmelie Prophete qui remporte haut la main la 21e edition du prix Carbet des lyceens pour son roman <>. L’actuelle ministre de la Culture et de la Communication (MCC) a ete designee le lundi 4 avril 2022 apres quelques heures d’echanges des membres du jury en visioconference. La ceremonie de la remise du prix se tiendra en Guadeloupe le 11 mai prochain.

Le prix Carbet des lyceens est un prix decerne a un ecrivain originaire de la Caraibe. Ce sont les eleves eux-memes ou leurs representants elus sous forme de delegues qui selectionnent six oeuvres de la litterature caribeenne. Ce prix est ne dans le but de valoriser la litterature caribeenne dans les lycees et les ecoles, tout en incitant les participants a mieux connaitre l’histoire de la Caraibe. Chaque annee, les academies de Guadeloupe, de Guyane et de Martinique permettent a des lyceens d’elire un roman caribeen contemporain.

<>, le 7e roman d’Emmelie Prophete, a ete publie chez Memoire d’encrier en 2021. L’ouvrage, tres remarque par la presse nationale et internationale a recu le prix Fetkann, Maryse Conde et a ete egalement finaliste du prix des cinq continents et du prix Ivoire pour la litterature africaine d’expression francaise.

Ecrit dans une langue cassante et rythmee, <> est un roman brulant, sensible. L’auteur met en scene Celia, qui a grandi dans la Cite de la puissance divine. La faim est son lot quotidien, son seul horizon. Elle est allee tardivement a l’ecole. Sa mere est morte a vingt ans a la suite du sida et de la drogue quand elle avait a peine deux ans. Christa, sa grand-mere, est morte lors des affrontements entre les gangs de Freddy et de Mackenson des Cites de la puissance divine et de Bethleem. Sa grand-mere est enterree grace au support financier de Freddy, chef du gang de la Cite de la puissance divine. Elle a eleve deux enfants : Rosia, la mere de Celia et Tonton Fredo, un grand buveur qui a eu la chance de representer Haiti aux Jeux olympiques d’Atlanta. <> est une oeuvre unique dans le paysage litteraire francophone tant par son ambition que par son traitement. Ceux qui entreront dans ce roman y seront emportes.