Le pr?sident Lula veut reconstruire le Br?sil et r?concilier les Br?siliens

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le nouveau pr?sident du Br?sil Luiz Inacio Lula da Silva s’est engag? dimanche apr?s son intronisation au Congr?s “? reconstruire le pays” et ? r?concilier des Br?siliens tr?s divis?s, en ?voquant le bilan “d?sastreux” de son pr?d?cesseur Jair Bolsonaro.

“Je vais gouverner pour 215 millions de Br?siliens, et pas seulement ceux qui ont vot? pour moi”, a lanc? devant une mar?e humaine un Lula visiblement ?prouv?, ? 77 ans, par une longue journ?e de c?r?monies et la chaleur estivale de Brasilia.

Submerg? par l’?motion et s’interrompant ? cause de sanglots, le chef historique de la gauche s’est engag? ? lutter contre la faim, “le plus grave des crimes” et ? “combattre toutes les formes d’in?galit?s”. “Plus personne ne sera un citoyen de seconde classe”, a-t-il promis.

“C’est comme une renaissance”, a dit ? l’AFP Lurdiana Ara?jo, coiff?e d’une casquette rouge. “Nous avons pass? quatre ans ? souffrir. Aujourd’hui nous assistons ? une renaissance de la d?mocratie”, insiste cette Br?silienne, qui a attendu des heures pour assister au discours de Lula devant le palais pr?sidentiel du Planalto.

Peu avant, Lula avait accus? Jair Bolsonaro, son pr?d?cesseur d’extr?me droite, qui a snob? les c?r?monies, d’avoir “?puis? les ressources de la sant?, d?mantel? l’?ducation, la culture, la science et la technologie et d?truit la protection de l’environnement”.

Le nouveau pr?sident a assur? en outre que le Br?sil, grande puissance agricole, n’avait “pas besoin de d?boiser” pour soutenir son agriculture. La communaut? internationale attend de lui des gestes forts sur l’environnement.

Une minute de silence a ?t? observ?e au Congr?s en hommage ? la l?gende br?silienne du football, Pel?, d?c?d? jeudi, et au pape ?m?rite Beno?t XVI, mort samedi.

A la fin de son discours, une partie du Congr?s a ovationn? le pr?sident, v?tu d’un costume et d’une cravate bleus, aux cris de “Lula guerrier du peuple br?silien!”.

Come-back remarquable

Elu de justesse le 30 octobre contre Bolsonaro, le vieux lion de la politique br?silienne a ?t? investi pour un troisi?me mandat ? la t?te du grand pays ?mergent, 12 ans apr?s avoir quitt? le pouvoir ? l’issue de deux mandats (2003-2010).

Le retour de Lula au Palais du Planalto signe un come-back remarquable pour celui qui a connu la prison il y a seulement quatre ans apr?s avoir ?t? accus? de corruption.

Maria Augusta Alvarez Silva, une enseignante de 51 ans venue de l’Etat de Sergipe (nord-est), a pleur? ? chaudes larmes. “Ce discours m’a ?mue parce qu’il m’a fait revivre toute sa trajectoire, apr?s la prison, les injustices… Tout le monde disait qu’il ?tait fini”, explique-t-elle.

Des dizaines de milliers de Br?siliens, v?tus de rouge, la couleur de son Parti des Travailleurs (PT), ont salu? dans la liesse Lula le long de son parcours dans la traditionnelle Rolls Royce d?capotable, dans laquelle il avait pris place en d?pit des craintes li?es ? la s?curit?, avec son vice-pr?sident de centre droit Geraldo Alckmin et leurs ?pouses.

Aucun trouble n’avait ?t? rapport? en fin de journ?e alors que les c?r?monies d’investiture avaient ?t? plac?es sous haute s?curit?, par crainte d’actions de protestation des militants d’extr?me droite qui ne reconnaissent toujours pas la victoire de Lula.

Jair Bolsonaro, qui a quitt? le Br?sil deux jours avant la fin de son mandat pour la Floride, aux Etats-Unis, n’a donc pas remis l’?charpe pr?sidentielle ? son successeur comme le veut la tradition d?mocratique, ce qui ne s’est pas produit depuis 1985 et la fin du r?gime militaire.

C’est un groupe de citoyens, parmi lesquels le cacique et d?fenseur embl?matique de la for?t amazonienne Raoni Metuktire, qui lui a remis la fameuse ?charpe sertie d’or et de diamants au Palais pr?sidentiel du Planalto, joyau architectural d’Oscar Niemeyer.

La journ?e a alli? la pompe, avec des c?r?monies officielles auxquelles ont assist? une vingtaine de chefs d’Etat – un record – ? une f?te populaire avec des concerts organis?s par Rosangela da Silva, “Janja”, l’?pouse de Lula.

Le pr?sident fran?ais Emmanuel Macron a f?licit? son nouvel homologue br?silien avec deux tweets, en fran?ais et en portugais.

“Ordre et Progr?s: le Br?sil fait honneur ? sa devise. Bravo cher Pr?sident, cher ami @LulaOficial, pour ton investiture. Nous sommes ensemble!”

Parmi ses premi?res mesures en tant que pr?sident, Lula a investi 37 ministres, soit 14 de plus que sous le gouvernement de Jair Bolsonaro, et avec un record de 11 femmes.

Et, comme il l’avait promis, Lula a sign? plusieurs d?crets pour revenir sur les mesures de droite de son pr?d?cesseur qui facilitaient l’acc?s aux armes, et renforcer les institutions environnementales en Amazonie.

“Cr?er le chaos”

Reclus et quasi muet depuis sa d?faite d’octobre, Jair Bolsonaro, qui perd son immunit? pr?sidentielle, a quitt? le Br?sil vendredi.

Alors que ses fid?les les plus radicaux voulaient emp?cher l’accession de Lula au pouvoir et campent toujours devant des casernes du pays, r?clamant une intervention militaire, la s?curit? avait ?t? largement renforc?e ? Brasilia.

Des patrouilles ont eu lieu ? l’a?roport de la capitale pr?s duquel un engin explosif a ?t? d?couvert il y a une semaine dans un camion-citerne, pos? par un bolsonariste qui voulait “cr?er le chaos”.

Louis GENOT avec Pascale TROUILLAUD ? Rio de Janeiro

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.