Le RENAMAH condamne l’enlèvement suivi de séquestration du juge Ikenson Edumé depuis le 20 mars

The content originally appeared on: juno7 – Haïti News

Le RENAMAH condamne l’enlèvement suivi de séquestration du juge Ikenson Edumé depuis le 20 mars en compagnie de deux de ses proches ainsi que l’attaque contre le juge Durin Duret Junior.

Le Réseau national des magistrats haïtiens (Rénamah), dans une note en date du vendredi 31 Mars 2023, condamne fermement l’enlèvement suivi de séquestration de son ancien président et fondateur Ikenson EDUME en compagnie de deux de ses proches. Depuis la date de l’enlèvement, le lundi 20 mars 2023, la famille de Maître Ikenson EDUME lui a parlé une seule fois et aucune négociation n’a été entamée entre les ravisseurs et les membres des familles des victimes en vue de leur libération, précise le RENAMAH qui exige la libération sans délai des victimes pour qu’elles puissent rejoindre leurs familles.

D’un autre côté, l’association des magistrats s’est dit choquée par l’attaque armée qui a eu lieu le jeudi 30 mars 2023 sur le véhicule de service du juge Durin DURET Junior au village des Palmes, à Vivy Mitchel, sur la route de Frères à Pétion-Ville. Cette attaque s’est soldée par la mort de Jean Bernard Céjuste, chauffeur du Juge Duret, membre du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (Cspj). Les hommes armés, qui ont incendié le véhicule du Magistrat, en ont profité pour partir avec Jean Maxène Jean Paul, un Agent de la Police nationale d’Haïti (PNH), affecté à la sécurité rapprochée du Magistrat. Le Rénamah exige la libération du policier.

Le RENAMAH déplore la lenteur des autorités étatiques à définir un plan stratégique de sécurité nationale pour garantir la protection des vies et des biens des citoyens. Il rappelle aussi que le droit d’aller et venir est l’un des droits fondamentaux consacrés, non seulement, par la Constitution de 1987, mais également, par les instruments juridiques internationaux de protection des droits de l’homme reconnus par Haïti et les les lois de la République.

Le Réseau national des magistrats haïtiens (Rénamah) a par ailleurs invité les forces vives de la Nation à se mettre autour de la table patriotique pour éviter la disparition de ce peuple pour lequel nos ancêtres ont payé un lourd tribut. Nous traversons une période sombre de notre histoire de peuple libre et indépendant. Nous ne devons pas perdre confiance en notre capacité à remonter la pente.

En savoir plus:

La PNH affirme avoir déjoué une tentative de kidnapping à Portail-Léogâne