Lecture communicationnelle de <> de Jacques Stephen Alexis

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

Le 22 avril 2022 marque le centenaire de la naissance de Jacques Stephen Alexis. Ce dernier etait avant tout medecin, mais aussi un eminent intellectuel, ecrivain et homme politique haitien qui a marque la vie nationale durant son epoque. En effet, pour commemorer cette date, le ministere de la Culture et la Communication (MCC) et celui de l’Education nationale et de la Formation professionnelle (MENFP), sous les ministeriats respectifs d’Emmelie Prophete Milce et de Nesmy Manigat, ont baptise cette annee <>. Tres bien ficele, certes, mais peu connu, peut-etre mal connu meme du jeune lectorat haitien, La belle amour humaine est l’intitule d’un texte qu’Alexis avait publie en janvier 1957 dans une revue litteraire appelee “Les lettres francaises”. N’est-ce pas superfetatoire d’asserter que, de la redaction du texte jusqu’a sa publication, Alexis a pose un acte de communication ? Son enonciation est donc passible d’une lecture communicationnelle. Et, comme le dit bien Thierry Libaert (2013), reprenant la formule de l’ecole de Palo Alto : <> et […] que tout est interpretable par la communication >>. Ainsi, eu egard au schema communicationnel de Roman Jakobson, demandons-nous si le texte ne se constitue pas, tout au moins, des referents. Autrement dit, quels sont les principaux concepts qui sous-tendent les voeux qui ont ete emis par Jacques Stephen Alexis dans le texte La belle amour humaine ? Le cas echeant, quelles sont les fonctions de communication dites fondamentales ?

L’enjeu de ce present article est de mettre en exergue les idees vehiculees par Jacques Stephen Alexis a travers le texte. De ce fait, il est congruent, dans un premier temps, d’effleurer la theorie jakobsonienne de la communication. Puis, une analyse textuelle et thematique, en particulier, permettra de deceler la fonction expressive, conative et denotative du discours d’Alexis.

Les fonctions de communication chez Roman Jakobson

Toute enonciation, en tant qu’acte de production et de transmission discursive, est explicable et interpretable par un scheme communicationnel. En effet, pendant la mouvance de la societe contemporaine, plusieurs penseurs, originaires de champs disciplinaires divers, proposaient des modeles a des fins d’illustration et d’operationnalisation des interactions entre les humains. C’est le cas du schema propose par le linguiste americain d’origine russe, Roman Jakobson, dans les annees soixante. La theorie jakobsonienne de la communication s’inscrivait dans une perspective critique de deux (2) modeles classiques elabores, l’un, par le politologue Harold Lasswell en 1948, et l’autre, par le mathematicien Claude Shannon en 1949. Pour Roman Jakobson, tout acte langagier, qu’il soit ecrit ou oral, est contextualise aux fonctions diverses (Sacriste, 2007). Ainsi, a chacun des six elements de toute structure de communication, Jakobson attribue une fonction dont les trois principales sont : la fonction expressive ou emotive se rapportant a l’emetteur ; la fonction denotative ou referentielle qui se lie au contexte et la fonction conative qui est orientee vers le recepteur (Gelinas, 2015). Alors que la premiere renvoie aux emotions et a l’etat affectif de l’enonciateur du discours, la deuxieme implique le contenu informationnel se cachant derriere l’acte de communication. Quant a la troisieme, elle charrie les differentes strategies de persuasion exploitees dans le processus de transmission, c’est-a-dire des strategies qui visent a faire adherer ou a faire agir (Dortier, 2001).

Dans notre cas-ci, le texte “La belle amour humaine” a peut-etre fait l’objet de bonne analyse dans les colonnes des journaux et dans d’autres espaces publics, mais ces trois fonctions de communication semblent, tout au moins, etre ignorees par les analystes. D’ou la necessite de les explorer minutieusement dans les sequences qui suivent.

La fonction expressive du texte La belle amour humaine

L’affectivite de Jacques Stephen Alexis est fort exprimee dans le texte. D’abord, il partage sa plus profonde sympathie a son destinataire souffrant. Il se montre du cote de ceux qui ont le coeur meurtri. En effet, il a ecrit : <> En outre, Jacques Stephen Alexis se sent ravi et emancipe de s’exterioriser et de partager sa pensee avec ses amis intellectuels a travers des mots du coeur. Il a exprime sa fierte de sa multi-origine raciale et civilisationnelle, tout en se revendiquant de l’appartenance a l’ethnie afro-americaine dont les traits predominent dans la personne humaine qu’il est. Aussi, fait-il montre de sa grande admiration pour la perle des Antilles, sa mere patrie qui lui a tant manque. Mais, faut-il aussi signaler son sentiment de gratitude envers la France dont il porte l’ADN dans sa raison, dans son affectivite et dans sa sensibilite. <>, a-t-il declare.

La fonction denotative du texte La belle amour humaine

L’intellectuel et l’humanisme

Le discours de Jacques Stephen Alexis, vehicule a travers le texte La belle amour humaine, renvoie avant tout au concept de l’humanisme. Selon Alexis, le debat sur le concept remonte a l’acquisition de langage par la lignee humaine. L’humanisme est un produit inacheve qui a connu plusieurs moments historiques. Il est donc evolutif dans la mesure ou <>, a-t-il declare. En 1956, est l’humanisme, l’amour fort, authentique et incommensurable pour l’homme et la confiance infaillible en lui. Et derriere cet amour et confiance se cachent la communion, la participation, l’affection, la sensibilite, la solidarite, etc. Dans le cas contraire, c’est l’esthetisme, ou encore l’inhumanisme qui en fait surface, c’est-a-dire l’aversion et le mepris pour l’homme. Eu egard a cette nette misanthropie, Jacques Stephen Alexis a ecrit: <>

Le detractation de l’homme reside dans l’agir quotidien meme d’autrui, pas moins dans le vecu et dans les oeuvres de certains intellectuels. Sa manifestation est diverse. Ainsi, Jacques Stephen Alexis a-t-il souligne : <> Aussi Alexis a-t-il identifie un pseudo humanisme dit humanisme oratoire, c’est-a-dire un humanisme fallacieux n’existant que dans le dire. C’est ainsi que l’ecrivain haitien a prone ce qui pourrait etre appele praxis philanthropique, autrement dit, un humanisme pragmatique, independant de tout etat psychosomatique du sujet et de sa realite spatio-temporelle. Donc, un amour et une confiance venant du coeur et se manifestant journellement a l’egard de l’homme.

L’intellectuel et l’harmonie interieure

La raison, l’affectivite et le sentiment constituent un triplet magique inherent a l’etre humain. Toutefois, si ces trois grandes facultes humaines sont instinctives, leur harmonie est culturelle et impossible d’atteindre a la perfection. Et comme l’avait ecrit Jacques Stephen Alexis, <>. Des lors, est intellectuel dit organique, celui qui s’engage, quand bien meme, a poursuivre l’atteinte de l’apogee de cette harmonie interieure. Car, la discordance et la divergence entre la raison, la sensibilite et l’affectivite ne sont pas sans incidences. La raison parfaite, a elle seule, ne saurait permettre de bien apprehender le vecu humain. En effet, Jacques Stephen Alexis a affirme : <> Aussi, poursuit Alexis, la discordance interieure <>. Or, de telles pratiques ne sont pas a retrouver chez un intellectuel organique. Celui-ci est un responsable, un meneur, un clairvoyant, un penseur, un savant qui se doit de faire des reflexions rationnelles et bien argumentees.

L’intellectuel et la decadence morale

Dans le texte La belle amour humaine, Jacques Stephen Alexis s’est prononce egalement sur la decadence morale dont plaignent les intellectuels de son epoque. Selon lui, le triomphe de la morale ne sera jamais spontane. Il est le produit de l’action des hommes. Ainsi, Alexis critique ses pairs qui, par l’exaltation de l’esthetique de la gratuite ou de l’ambiguite, promeuvent, a travers leurs oeuvres, le vice, le bas instinct, le crime, la folie, l’anormalite, les enormites, l’immoralisme, etc. Pour Alexis qui est loin d’etre anti-esthetique, la vraie beaute en art et en litterature ne se reduit pas a de belles arabesques, a de belles formes, a de belles couleurs, a de beaux equilibres de sons, de mots ou de masses, pour lesquels les bas instincts, les vices, les hideurs de la vie sont les premiers ou meme les seuls materiaux. Il ne convient pas de <>, a-t-il cru. <>, a-t-il rencherit.

La fonction conative du texte La belle amour humaine

Le texte La belle amour humaine renferme egalement une plethore d’enonces dont l’intention de Jacques Stephen Alexis vise a faire adherer modestement a sa pensee. Ces enonces se presentent en majeure partie sous formes injonctives, mais aussi par l’usage du verbe falloir dont le nombre d’occurrence est trois (3). Il convient de considerer son premier voeu comme un cas exemplaire : <> Aussi la fonction conative se voit-elle a travers l’invitation que Jacques Stephen Alexis a faite a ses confreres de consolider et perenniser leur humanisme. Une fois de plus, pour les influencer, Alexis ordonne euphemiquement : <>

En somme, le texte la belle amour humaine, substrat d’analyse de cet ecrit, photocopie du livre Argumenter en philo et a l’universite du professeur Herold Toussaint (2018), va au-dela de trois voeux que Jacques Stephen Alexis avait voulu voir accomplir dans la vie de ses amis intellectuels. A ce point, il a ete demande si ces voeux ne se sont pas au moins inspires d’un contexte dominant. Des lors, les fonctions de communication initiees par Roman Jakobson ont ete considerees comme etant le cadre d’analyse pour pouvoir parvenir a une reponse ad hoc. Toutefois, le travail n’a pas pu prendre en compte la fonction phatique, poetique et metalinguistique du discours d’Alexis. Encore moins, les elements consideres pour chaque fonction de communication sous etude y sont loin d’etre exhaustifs.

Dans le texte, Jacques Stephen Alexis faisait un plaidoyer pour l’humanisme et la morale comme etant deux vertus que doivent cultiver les intellectuels. Ceux-ci ont ete aussi encourages a se battre continuellement pour se procurer d’une harmonie interieure, c’est-a-dire se mettre en quete de l’equilibre entre les trois grandes facultes humaines que sont la raison, l’affectivite et le sentiment.

En cette annee 2022, soit 65 ans apres, ce discours socio-philosophique dissemine par Jacques Stephen Alexis, a travers le texte La belle amour humaine, est encore pertinent par rapport a la realite haitienne. Le pays est en pleine crise morale ; une crise qui ronge la jeunesse et porte atteinte au droit a la vie de tous les haitiens. L’urgence en est grande pour que toutes les forces vives de la nation se convergent vers le paradigme de Jacques Stephen Alexis afin de faire renaitre la vie dans le pays. Il est temps de croire et d’avouer que, sans l’amour et la confiance reciproque dans l’etre haitien, sans l’harmonie interieure chez chacun des membres de l’elite intellectuelle haitienne, sans une lutte acharnee contre l’immoralisme pervers de toute sorte, Haiti ne se detournera jamais de sa descente vers la gehenne.

References bibliographiques

Herold TOUSSAINT, Argumenter en philo et a l’universite, Port-au-Prince, imprimerie media-texte, 2018.

Jean-Francois DORTIER, Le langage : nature, histoire et usage, Paris, Editions sciences humaines, 2001.

Marie-Claude GELINAS, La communication : notions fondamentales, Quebec, les editions CEC, 2015.

Thierry LIBAERT, Communication (s) : 20 ans d’articles de reference, Paris, Dunod, 2013.

Valerie SACRISTE, Communication et medias : sociologie de l’espace mediatique, Paris, Foucher, 2007.