Les avions vont-ils continuer ? atterrir ? Port-au-Prince ?

The content originally appeared on: Le Nouvelliste

La F?d?ration internationale des association de contr?leurs a?riens ou IFATCA (International Federation of Air Traffic Controllers’ Association) d?nonce, dans une note de presse, mardi 1er novembre 2022, une attaque arm?e, le samedi 29 octobre pass? contre des membres du personnel de l’aviation civile dont trois contr?leurs a?riens qui se rendaient sur leur lieu de travail.

Selon l’IFATCA, qui regroupe plus de 50 000 contr?leurs a?riens dans 133 pays ? travers le monde, un des contr?leurs a?riens est sorti bless? d’une balle ? la jambe dans cette attaque arm?e qui s’est produite dans les environs de l’a?roport international Toussaint Louverture.

Cet incident soul?ve de grandes inqui?tudes sur la s?curit? de l’espace a?rien ha?tien et la continuation du service. “L’IFATCA a demand? ? l’Office National de l’Aviation Civile (OFNAC) de porter une meilleure attention ? la s?ret? et ? la s?curit? des professionnels du contr?le du trafic a?rien et du syst?me a?ronautique en Ha?ti, notre demande est rest?e sans r?ponse”, se d?sole les responsables de l’IFATCA dans la note.

La F?d?ration internationale des associations de contr?leurs a?riens rappelle que les contr?leurs a?riens sont essentiels dans la cha?ne du trafic a?rien. “La sant? et le bien-?tre de cette main-d’oeuvre essentielle nous pr?occupent au plus haut point, c’est pourquoi un dialogue appropri? doit se tenir avec les responsables de l’aviation civile ha?tienne au sujet de leur s?curit?”, pr?cise la note.

L’Association a par ailleurs d?nonc? que “permettre ? d’anciens contr?leurs de la circulation a?rienne qui ne sont pas qualifi?s, not?s, licenci?s ou certifi?s d’occuper des postes de contr?le de la circulation a?rienne pose des probl?mes pour la s?curit? du trafic a?rien en Ha?ti”.

La note n’a pas pr?cis? s’il s’agit d’un probl?me r?current ou si cela s’est produit suite ? l’attaque de samedi dernier.

“Parmi les objectifs de la F?d?ration figurent la promotion de la s?curit?, de l’efficacit? et de la r?gularit? de la navigation a?rienne internationale, ainsi que la sauvegarde des int?r?ts des contr?leurs de la circulation a?rienne. Dans ce cas, la vie des contr?leurs a?riens est en danger”, conclut la note publi?e sur le site de l’organisation.

R?agir ? cet article

Please enable JavaScript to view the comments powered by Disqus.